24 Heures

Res­tez bran­ché en tout temps

LES 68 STA­TIONS ET LES 71 KM DE TUN­NEL QUI COMPOSENT LE RÉ­SEAU DU MÉ­TRO DE MON­TRÉAL SONT MAIN­TE­NANT BRANCHÉS AU RÉ­SEAU MO­BILE 4G LTE.

- Canada · Telus · Vidéotron

C’est donc dire que le mé­tro est dé­sor­mais le plus im­por­tant ré­seau nu­mé­rique in­té­rieur au Ca­na­da et le plus long ré­seau sans-fil sou­ter­rain au pays! Nos clients bé­né­fi­cient de vi­tesses de té­lé­char­ge­ment al­lant jus­qu’à 275Mbps, com­pa­rables à celles qu’on re­trouve dans nos foyers.

TOUT UN DÉ­FI

Dé­ployer le ré­seau de com­mu­ni­ca­tion sans fil a été un pro­ces­sus com­plexe, au­tant sur le plan de la concep­tion que de l’ins­tal­la­tion de l’in­fra­struc­ture. Plu­sieurs types de tra­vaux ont été réa­li­sés de­puis le dé­but du pro­jet en 2013, comme la fu­sion de fibres op­tiques, l’ins­tal­la­tion d’an­tennes en tun­nels et en sta­tions, et la construc­tion de bâ­ti­ments abri­tant l’équi­pe­ment des four­nis­seurs. Le pro­jet a été réa­li­sé grâce à un in­ves­tis­se­ment de près de 50 mil­lions de dol­lars as­su­mé à parts égales par les four­nis­seurs de té­lé­com­mu­ni­ca­tions Bell, Ro­gers, TELUS et Vi­déo­tron.

 ??  ??
 ??  ?? Un em­ployé s’ap­prête à amor­cer le dé­gai­nage d’un câble conte­nant la fibre op­tique. Sous une épaisse pro­tec­tion se cachent 24 brins de fibres op­tique, cha­cun du dia­mètre d’un che­veu en­vi­ron!
Un em­ployé s’ap­prête à amor­cer le dé­gai­nage d’un câble conte­nant la fibre op­tique. Sous une épaisse pro­tec­tion se cachent 24 brins de fibres op­tique, cha­cun du dia­mètre d’un che­veu en­vi­ron!
 ??  ?? Des équi­pe­ments spé­cia­li­sés se trouvent dans des lo­caux tech­niques amé­na­gés à des em­pla­ce­ments stra­té­giques du ré­seau du mé­tro pour per­mettre une cou­ver­ture mo­bile op­ti­male. C’est à cet en­droit que la ma­gie s’opère : les dif­fé­rents si­gnaux uti­li­sés par les par­te­naires du pro­jet, Bell, Ro­gers, Telus et Vi­deo­tron, sont com­bi­nés grâce au ré­seau de fibre op­tique de la STM et re­dé­ployés pour per­mettre une dis­tri­bu­tion op­ti­male vers le ré­seau sou­ter­rain du mé­tro, grâce à des an­tennes et au câble ra­diant.
Des équi­pe­ments spé­cia­li­sés se trouvent dans des lo­caux tech­niques amé­na­gés à des em­pla­ce­ments stra­té­giques du ré­seau du mé­tro pour per­mettre une cou­ver­ture mo­bile op­ti­male. C’est à cet en­droit que la ma­gie s’opère : les dif­fé­rents si­gnaux uti­li­sés par les par­te­naires du pro­jet, Bell, Ro­gers, Telus et Vi­deo­tron, sont com­bi­nés grâce au ré­seau de fibre op­tique de la STM et re­dé­ployés pour per­mettre une dis­tri­bu­tion op­ti­male vers le ré­seau sou­ter­rain du mé­tro, grâce à des an­tennes et au câble ra­diant.
 ??  ?? Puisque cer­tains équi­pe­ments sont pré­sents en tun­nel, l’ins­tal­la­tion et l’en­tre­tien ne peuvent que se faire de nuit, lorsque le mé­tro est fer­mé et que l’ali­men­ta­tion des voies est in­ter­rom­pue. L’équi­pe­ment et l’ou­tillage étant re­la­ti­ve­ment lé­gers, les dé­pla­ce­ments s’ef­fec­tuent sou­vent à pied.
Puisque cer­tains équi­pe­ments sont pré­sents en tun­nel, l’ins­tal­la­tion et l’en­tre­tien ne peuvent que se faire de nuit, lorsque le mé­tro est fer­mé et que l’ali­men­ta­tion des voies est in­ter­rom­pue. L’équi­pe­ment et l’ou­tillage étant re­la­ti­ve­ment lé­gers, les dé­pla­ce­ments s’ef­fec­tuent sou­vent à pied.

Newspapers in French

Newspapers from Canada