24 Heures

La­pierre rentre à la mai­son

- – JEAN-FRAN­ÇOIS CHAU­MONT, Sports · Montreal · National Hockey League · Europe · Sweden · Lugano · Switzerland · Berlin · Germany · Indira Gandhi International Airport · Charlottetown Islanders

« Tu lui ou­vrais la porte et tu le re­gar­dais al­ler. Il n’ar­rê­tait ja­mais de tra­vailler, il dé­ran­geait ses ri­vaux et il jouait du bon ho­ckey. Je n’ai que de bons mots à dire sur Max. J’ai ado­ré di­ri­ger ce jeune-là. Il ne tri­chait ja­mais, ja­mais, ja­mais. Je sa­vais qu’il était pour réus­sir et connaître une belle car­rière. »

Gil­bert De­lorme a fait cette des­crip­tion de Maxim La­pierre alors qu’il avait 17 ans. À cet âge, La­pierre jouait une pre­mière sai­son com­plète dans la LHJMQ avec le Ro­cket de Mon­tréal. De­lorme était l’en­traî­neur en chef.

Au­jourd’hui, la porte vient de se re­fer­mer. À 35 ans, La­pierre a choi­si d’ac­cro­cher ses pa­tins après une car­rière de 614 matchs dans la LNH et quatre autres saisons en Eu­rope : à MODO en Suède, à Lu­ga­no en Suisse et à Ber­lin en Al­le­magne.

Quand on lui de­mande ce qu’il ai­me­rait que les gens re­tiennent de lui comme ho­ckeyeur, La­pierre y va d’une ré­ponse sem­blable à celle de son an­cien en­traî­neur.

« Je jouais tou­jours à 100 %.

J’ai tou­jours gar­dé la pé­dale au plan­cher. Je suis fier de ça, j’ai tout don­né. »

Pour ses ra­cines

De­puis la mi-août, La­pierre avait mis le cap sur Ber­lin en com­pa­gnie de sa femme et de ses trois filles. Il se pré­pa­rait pour vivre une deuxième sai­son avec les Ours po­laires de Ber­lin dans la DEL. Il n’a fi­na­le­ment joué au­cun match en rai­son de la pan­dé­mie de CO­VID-19.

 ?? – PHO­TO D’AR­CHIVES ?? Maxim La­pierre a por­té l’uni­forme du Ca­na­dien de 2006 à 2011.
– PHO­TO D’AR­CHIVES Maxim La­pierre a por­té l’uni­forme du Ca­na­dien de 2006 à 2011.

Newspapers in French

Newspapers from Canada