24 Heures

PÉ­RIODE TROUBLE

- VINCENT LARIN Health · Medicine · Donald Trump · Canada · François Legault · Montreal · Quebec Solidaire · Quebec Liberal Party · Liberale Party · Dominique Anglade · Parti Québécois

> Qué­bec pour­rait res­treindre da­van­tage les ac­ti­vi­tés per­mises alors que les cas de CO­VID-19 conti­nuent d’aug­men­ter

> Do­nald Trump tente de blo­quer les ex­por­ta­tions de vac­cins, no­tam­ment vers le Ca­na­da ; heu­reu­se­ment, les pre­mières doses que nous at­ten­dons viennent d’eu­rope

Fran­çois Le­gault n’ex­clut pas mettre à nou­veau le Qué­bec en pause, du moins en par­tie, de­vant l’aug­men­ta­tion du nombre d’hos­pi­ta­li­sa­tions dues à la CO­VID-19.

Au­cune dé­ci­sion n’a été prise en ce sens jus­qu’ici, a tou­te­fois in­di­qué le pre­mier mi­nistre en marge d’une an­nonce au Pa­lais des con­grès, à Mon­tréal.

« On n’ex­clut rien, mais il n’y a pas de dé­ci­sion de prise à ce mo­ment-ci d’en faire plus pour fer­mer l’éco­no­mie que ce qu’on a an­non­cé », a-t-il in­di­qué en in­vi­tant à nou­veau les en­tre­prises à en­cou­ra­ger le té­lé­tra­vail et à fer­mer pour le temps des Fêtes, au­tant que pos­sible, face à l’ac­crois­se­ment de gens in­fec­tés par le co­ro­na­vi­rus.

Opé­ra­tions an­nu­lées

La pres­sion est forte sur le ré­seau de la san­té et le gou­ver­ne­ment du Qué­bec est for­cé d’an­nu­ler en­vi­ron 50 % des opé­ra­tions chi­rur­gi­cales et des ren­dez-vous pré­vus dans les hô­pi­taux de la pro­vince afin de soi­gner les pa­tients at­teints de la CO­VID-19, qui sont de plus en plus nom­breux.

Les opé­ra­tions qui ne peuvent être re­por­tées ont tou­jours lieu, a as­su­ré Fran­çois Le­gault. « Toutes les ac­ti­vi­tés né­ces­saires à la survie des per­sonnes sont gar­dées. Une per­sonne qui a eu le can­cer et qui a be­soin d’être trai­tée va être trai­tée », a-t-il mar­te­lé.

En date du 7 dé­cembre, 150 000 chi­rur­gies élec­tives étaient en at­tente au Qué­bec, alors que la liste en comp­tait au moins 15 000 au dé­but de la pan­dé­mie.

Toutes les op­tions

La cheffe du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec, Do­mi­nique An­glade, a in­vi­té le gou­ver­ne­ment à étu­dier toutes les op­tions pos­sibles pour diminuer le nombre de cas de conta­mi­na­tion avant d’en ve­nir à re­con­fi­ner l’éco­no­mie.

« Donc, les tests ra­pides vont être ex­trê­me­ment im­por­tants dans ce contex­te­là, la ven­ti­la­tion de nos écoles, il faut se don­ner tous les moyens de par­ve­nir à ça, a-t-elle ex­pli­qué. Le gou­ver­ne­ment a sa responsabi­lité dans les me­sures ad­di­tion­nelles qu’il de­vra mettre en place et les Qué­bé­cois ont leurs res­pon­sa­bi­li­tés dans le res­pect des consignes. »

De son cô­té, le co-por­te­pa­role de Qué­bec so­li­daire, Ga­briel Na­deau-du­bois, dit dou­ter de l’ap­proche du gou­ver­ne­ment qui, se­lon lui, ne semble pas en faire as­sez. Il en­tend d’ailleurs pro­fi­ter du pas­sage du di­rec­teur na­tio­nal de san­té pu­blique, le Dr Ho­ra­cio Ar­ru­da, en com­mis­sion par­le­men­taire, au­jourd’hui, pour lui de­man­der s’il existe « une piste de so­lu­tion pour être cer­tains d’apla­tir la courbe ».

Si le gou­ver­ne­ment de­vait en ve­nir à re­con­fi­ner une par­tie de l’éco­no­mie, il de­vra di­vul­guer les avis de la San­té pu­blique qui le poussent à prendre cette me­sure, es­time le chef du Par­ti qué­bé­cois, Paul St­pierre Pla­mon­don.

 ??  ??
 ?? – PHO­TO STE­VENS LE­BLANC/AGENCE QMI ?? Le pre­mier mi­nistre du Qué­bec, Fran­çois Le­gault, lors d’une confé­rence de presse, hier.
– PHO­TO STE­VENS LE­BLANC/AGENCE QMI Le pre­mier mi­nistre du Qué­bec, Fran­çois Le­gault, lors d’une confé­rence de presse, hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada