24 Heures

Re­cul du taux de po­li­ciers par ha­bi­tant au pays

La pro­por­tion de po­li­ciers par ha­bi­tant a di­mi­nué au pays l’an­née der­nière, at­tei­gnant même un plan­cher de­puis 2001, prin­ci­pa­le­ment en rai­son de la crois­sance de la po­pu­la­tion d’un océan à l’autre.

- – Agence QMI

C’est le constat que dres­sait hier Sta­tis­tique Ca­na­da en fai­sant état d’un re­cul de­puis une dé­cen­nie du taux de po­li­ciers pour 100 000 ha­bi­tants au Ca­na­da, et ce, alors que le dé­bat sur le dé­fi­nan­ce­ment de la po­lice ne s’es­tompe pas.

En l’oc­cur­rence, le taux de po­li­ciers s’éta­blis­sait à 183 po­li­ciers pour 100 000 ha­bi­tants en 2018-2019, soit un taux in­fé­rieur de 1 % à ce­lui en­re­gis­tré l’an­née pré­cé­dente. Il s’agit d’ailleurs du taux le plus faible en­re­gis­tré de­puis 2001.

L’agence fé­dé­rale illustre son pro­pos en sou­li­gnant qu’il y avait 68 718 po­li­ciers au pays, le 15 mai 2019. Il s’agis­sait de 186 agents de plus qu’en 2018, mais la crois­sance de la po­pu­la­tion ca­na­dienne a eu une in­ci­dence sur ce ra­tio.

Pour­tant, la de­mande de ser­vices de po­lice a conti­nué d’aug­men­ter. Par exemple, in­dique Sta­tis­tique Ca­na­da, il y a eu 13,5 mil­lions d’ap­pels de ser­vice re­çus par les corps po­li­ciers en 2018-2019, ce qui re­pré­sente une hausse de 6 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente.

Plus de femmes

Par ailleurs, l’agence fé­dé­rale sou­ligne que le nombre de po­li­cières conti­nue de croître dans tous les grades. En 2019, les po­li­cières re­pré­sen­taient 22 % du nombre to­tal de po­li­ciers as­ser­men­tés, alors qu’en 1986, il y en avait un peu moins de 4 %.

Sur un an, il y avait 325 po­li­cières de plus au pays le 15 mai 2019, com­pa­ra­ti­ve­ment à l’an­née pré­cé­dente.

Mi­no­ri­tés vi­sibles

Autre don­née de l’étude : celle sur la di­ver­si­té et l’in­clu­sion dans les forces po­li­cières qui n’a pas évo­lué en 2019.

Ain­si, 8 % des po­li­ciers (si­mi­laire par rap­port à l’an­née pré­cé­dente) et 11 % des re­crues au pays (12 % en 2018) ont dé­cla­ré être des mi­no­ri­tés vi­sibles.

À no­ter que se­lon les don­nées du Re­cen­se­ment de 2016, 22 % de la po­pu­la­tion du Ca­na­da a été dé­si­gnée comme fai­sant par­tie de la po­pu­la­tion des mi­no­ri­tés vi­sibles.

Près de 5 % de la po­pu­la­tion avait alors dé­cla­ré être au­toch­tone (Pre­mières Na­tions, Mé­tis ou Inuits), tan­dis que 4 % (ou 2714) des po­li­ciers re­cen­sés le 15 mai 2019 di­saient être au­toch­tones, tout comme 3 % (ou 69) des re­crues.

 ?? – PHO­TO D’AR­CHIVE/AGENC EQMI ?? Des po­li­ciers du SPVM sur la rue Sainte-ca­the­rine àm on­tréal, cet été.
– PHO­TO D’AR­CHIVE/AGENC EQMI Des po­li­ciers du SPVM sur la rue Sainte-ca­the­rine àm on­tréal, cet été.

Newspapers in French

Newspapers from Canada