24 Heures

La pla­nète file vers une hausse de 3 de­grés

- Climate Change · Ecology · Paris Agreement · Paris · United Nations · United Nations Environment Programme

La baisse des émis­sions de gaz à ef­fet de serre due à la pan­dé­mie au­ra un ef­fet « in­si­gni­fiant » et le monde file tou­jours vers 3 de­grés de ré­chauf­fe­ment, loin des ob­jec­tifs de l’ac­cord de Pa­ris qui au­ra cinq ans sa­me­di, a aver­ti hier L’ONU.

À trois jours d’un « som­met am­bi­tion cli­mat » qui vise à don­ner un nou­vel élan aux en­ga­ge­ments in­ter­na­tio­naux pour main­te­nir le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique sous 2 °C, et si pos­sible 1,5 °C, par rap­port à l’ère pré­in­dus­trielle, le Pro­gramme des Na­tions Unies pour l’en­vi­ron­ne­ment (PNUE) sonne à nou­veau l’alarme.

Il pré­vient, dans son rap­port an­nuel com­pa­rant les émis­sions réelles de gaz à ef­fet de serre et celles com­pa­tibles avec les ob­jec­tifs de Pa­ris, que la re­lance POST-CO­VID de­vra être sé­rieu­se­ment ver­die si le monde veut évi­ter le pire.

Es­poir ?

Pour gar­der un es­poir de li­mi­ter le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète à 1,5 °C il fau­drait ré­duire les émis­sions de gaz à ef­fet de serre de 7,6 % par an, chaque an­née de 2020 jus­qu’à 2030, se­lon L’ONU. Ces émis­sions aug­men­taient en moyenne de 1,5 % par an sur la der­nière dé­cen­nie, pour at­teindre un re­cord en 2019 (59,1 gi­ga­tonnes, ou mil­liards de tonnes, soit +2,6 % de plus qu’en 2018).

D’ici la fin du siècle, la tra­jec­toire de ré­chauf­fe­ment est es­ti­mée à 3,2 °C de plus, même si tous les en­ga­ge­ments ac­tuels de Pa­ris étaient te­nus.

Or, avec +1 °C en­re­gis­tré de­puis l’ère pré­in­dus­trielle, les ef­fets du ré­chauf­fe­ment sont dé­jà sen­sibles.

Les cinq an­nées de­puis la si­gna­ture de l’ac­cord de Pa­ris ont été les plus chaudes ja­mais en­re­gis­trées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada