24 Heures

La vac­ci­na­tion de­vrait dé­bu­ter la se­maine pro­chaine

Un co­mi­té d’ex­perts in­dé­pen­dants a vo­té jeu­di pour re­com­man­der à l’agence amé­ri­caine des mé­di­ca­ments (FDA) d’au­to­ri­ser un pre­mier vac­cin contre la CO­VID-19, dé­ve­lop­pé par le duo Pfi­zer/ Biontech.

- Health · Medical Activism · Anti-Vaccers · Alternative Medicine · U.S. Food and Drug Administration · Donald Trump · Canada · Bahrain · Pfizer · Harvard University

Le feu vert de­vrait suivre dans les pro­chains jours et la vac­ci­na­tion com­men­cer la se­maine pro­chaine.

Lors d’un exer­cice de trans­pa­rence in­édit dans le monde, re­trans­mis pen­dant plu­sieurs heures sur in­ter­net, une ving­taine de cher­cheurs membres de ce co­mi­té consul­ta­tif ont dé­bat­tu des don­nées de sé­cu­ri­té et d’ef­fi­ca­ci­té du vac­cin, et in­ter­ro­gé les res­pon­sables des fa­bri­cants et des au­to­ri­tés sa­ni­taires sur le fonc­tion­ne­ment du vac­cin, son ef­fi­ca­ci­té réelle contre les formes graves de la ma­la­die, ses ef­fets in­dé­si­rables, la sur­veillance sa­ni­taire à long terme ou en­core le sort des par­ti­ci­pants aux es­sais cli­niques qui ont re­çu un pla­ce­bo.

Puis le co­mi­té a don­né son avis fa­vo­rable lors d’un vote qui ne contraint pas la FDA : 17 voix pour, quatre contre et une abs­ten­tion.

Qua­si as­su­ré

Mais le feu vert est qua­si as­su­ré, car l’ef­fi­ca­ci­té et l’in­no­cui­té du vac­cin ont dé­sor­mais été va­li­dées par trois sources in­dé­pen­dantes : ce co­mi­té ; les propres scien­ti­fiques de la FDA dans une syn­thèse pu­bliée mardi ; et un co­mi­té de lec­ture de la re­vue mé­di­cale amé­ri­caine la plus co­tée, le New En­gland Jour­nal of Me­di­cine, qui a éva­lué et pu­blié jeu­di les ré­sul­tats de l’es­sai vac­ci­nal.

Le pré­sident Do­nald Trump au­rait certes ai­mé al­ler plus vite. Les fa­bri­cants ont an­non­cé le 18 no­vembre que leur vac­cin était ef­fi­cace à 95 %, et ils ont dé­po­sé leur dossier à la FDA deux jours plus tard. De­puis, le Royaume-uni, le Ca­na­da, Bah­reïn et l’ara­bie saou­dite ont au­to­ri­sé la mise sur le mar­ché.

Mais l’agence amé­ri­caine, ac­cu­sée d’avoir au­to­ri­sé en ur­gence des trai­te­ments dou­teux, dont l’hy­droxy­chlo­ro­quine, sous pres­sion de Do­nald Trump au prin­temps et à l’été, a te­nu à ne pas don­ner l’image d’une pro­cé­dure bâ­clée ni sou­mise à autre chose que la plus grande ri­gueur scien­ti­fique, consciente que po­ten­tiel­le­ment des cen­taines de mil­lions de per­sonnes re­ce­vraient dans le bras un pro­duit in­ven­té il y a moins de neuf mois.

Fi­nesse in­com­pa­rable

La FDA et Pfi­zer ont pu­blié 145 pages de don­nées is­sues d’un es­sai cli­nique sur 44 000 vo­lon­taires, of­frant des dé­tails d’une fi­nesse in­com­pa­rable avec ce que l’on sait des vac­cins russe et chi­nois, dé­jà ad­mi­nis­trés à grande échelle dans leurs pays.

« La trans­pa­rence a été ex­cel­lente », a dit Eric Ru­bin, membre du co­mi­té et pro­fes­seur de mi­cro­bio­lo­gie à Har­vard.

 ?? – PHO­TO AFP ?? Des ex­perts ont re­com­man­dé à la FDA d’au­to­ri­ser le vac­cin Pfi­zer/biontech.
– PHO­TO AFP Des ex­perts ont re­com­man­dé à la FDA d’au­to­ri­ser le vac­cin Pfi­zer/biontech.

Newspapers in French

Newspapers from Canada