24 Heures

En ré­su­mé

-

Cha­peau aux em­ployés pour l’ac­cueil pro­fes­sion­nel et cha­leu­reux. Étant don­né la qua­li­té des ma­te­las et l’am­biance chaude et sèche, il n’est pas exa­gé­ré de par­ler de « re­fuge de luxe » par com­pa­rai­son avec les gîtes de for­tune ha­bi­tuels avec cou­chettes et vastes dor­toirs. L’om­ni­pré­sence de di­zaines de gar­diens, l’ab­sence de portes de salles de bain et de tout ameu­ble­ment autre que les lits en­lèvent plu­sieurs étoiles à l’ex­pé­rience hô­te­lière. Les lec­teurs qui re­doutent que les sans-lo­gis de Place Du­puis soient ex­ces­si­ve­ment dor­lo­tés peuvent se ras­su­rer : le ré­veil à 6 h 30 et le re­com­men­ce­ment conti­nuel de l’iti­né­raire « centre de jour – tente – hô­tel-re­fuge – centre de jour, etc. » ne manquent pas de rap­pe­ler chaque usa­ger à sa condi­tion de va­ga­bond.

Newspapers in French

Newspapers from Canada