24 Heures

Le dé­pu­té Ha­rold Le­bel clame son in­no­cence

-

Ac­cu­sé d’agres­sion sexuelle, Ha­rold Le­bel a an­non­cé jeu­di qu’il conti­nue­ra d’exer­cer ses fonc­tions de dé­pu­té à titre d’in­dé­pen­dant et en­tend dé­mon­trer « qu’il n’a rien à se re­pro­cher ».

Le dé­pu­té de Ri­mous­ki y an­nonce aus­si qu’il se­ra re­pré­sen­té par l’avo­cat Maxime

Roy, ce­lui qui a dé­fen­du l’ex-vice-pre­mière mi­nistre Na­tha­lie Nor­man­deau lors de son pro­cès pour cor­rup­tion, qui s’est sol­dé par un ar­rêt des pro­cé­dures.

Ex­clu du cau­cus du PQ

En en­tre­vue à QUB ra­dio, en après-mi­di, ce der­nier a in­di­qué qu’il avait ren­con­tré son client dans les der­niers jours.

« Nous avons ré­éva­lué la preuve, la ver­sion qu’il avait, et nous sommes confiants que M. Le­bel n’a pas com­mis l’in­frac­tion qui lui est re­pro­chée », a-t-il men­tion­né.

Sur le plan « stric­te­ment lé­gal », Ha­rold Le­bel pour­ra conti­nuer d’oeu­vrer comme dé­pu­té de la cir­cons­crip­tion de Ri­mous­ki, a éga­le­ment pré­ci­sé son avo­cat. Mais il de­vra s’abs­te­nir de com­men­ter cer­tains dos­siers, dont tous ceux en­tou­rant les thèmes de la jus­tice, des agres­sions sexuelles et de la vio­lence faite aux femmes, a-t-il ajou­té.

Ha­rold Le­bel a été ar­rê­té mar­di ma­tin, puis in­ter­ro­gé tout l’avant-mi­di. Son ar­res­ta­tion a ra­pi­de­ment été sui­vie par son ex­clu­sion du cau­cus pé­quiste, « le temps que le pro­ces­sus ju­di­ciaire suive son cours », comme l’a dé­cla­ré le chef du par­ti, Paul St­pierre Pla­mon­don.

 ??  ?? HA­ROLD LE­BEL Dé­pu­té
HA­ROLD LE­BEL Dé­pu­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada