24 Heures

Le ma­ga­si­nage en di­rect sur le web très po­pu­laire

Dé­jà très pri­sées en Asie, les séances de ma­ga­si­nage à dis­tance en di­rect (live shop­ping) connaissen­t un élan de po­pu­la­ri­té mon­dial.

- ALEX PROTEAU

Le mode de fonc­tion­ne­ment est simple : les clients d’une com­pa­gnie re­çoivent un lien leur per­met­tant d’as­sis­ter à une séance de ma­ga­si­nage en di­rect. Du­rant celle-ci, un re­pré­sen­tant des ventes montre et dé­crit les pro­duits, in­ter­agit avec les spec­ta­teurs et ré­pond à leurs ques­tions.

On peut, tout au long de la pré­sen­ta­tion, cli­quer sur les pro­duits qu’on sou­haite ache­ter et conclure la tran­sac­tion.

Pla­te­forme mont­réa­laise

L’en­tre­prise mont­réa­laise Li­ves­cale offre aux com­mer­çants une pla­te­forme nu­mé­rique de live shop­ping pour uti­li­ser cette tech­nique de vente.

« C’est to­ta­le­ment une voie du fu­tur », af­firme la porte-pa­role de la com­pa­gnie, Ma­di­son Schill, tout par­ti­cu­liè­re­ment dans le contexte ac­tuel où on tente de ré­duire au maxi­mum les contacts en per­sonne.

Mme Schill croit quand même que ces pla­te­formes ne rem­pla­ce­ront pas to­ta­le­ment l’ex­pé­rience en ma­ga­sin.

« Je crois que les en­tre­prises veulent of­frir le choix aux clients de ma­ga­si­ner en ligne ou d’al­ler en ma­ga­sin, sur­tout dans ces temps pré­sents. » Li­ves­cale compte 500 clients, dont de grandes marques comme L’oréal. De­puis 2019 elle offre ses ser­vices aux en­tre­prises ayant pi­gnon sur rue, et a agran­di sa clien­tèle au mois de juin der­nier en of­frant sa tech­no­lo­gie aux com­mer­çants qui vendent sur la pla­te­forme Sho­pi­fy et qui n’ont pas tous une bou­tique phy­sique.

Moov Ac­ti­ve­wear

Moov Ac­ti­ve­wear, une com­pa­gnie de vê­te­ments qui n’a pas de lo­cal com­mer­cial, a ten­té l’ex­pé­rience à deux re­prises lors de lan­ce­ments de col­lec­tions.

« Ça amène vrai­ment une autre ex­pé­rience client », ex­plique la co­fon­da­trice, Ge­ne­viève Trem­blay. Lors de son pre­mier live, pas moins de 800 per­sonnes sui­vaient l’évé­ne­ment.

« Les gens peuvent ache­ter di­rec­te­ment en cli­quant sur les images qui dé­roulent dans leur écran et n’ont pas be­soin de pas­ser par le site web », ré­sume-t-elle, y voyant une ver­sion mo­der­ni­sée du ma­ga­si­nage qui se fai­sait au­tre­fois en di­rect à la té­lé, par exemple avec des émis­sions comme Shop­ping TVA. Se­lon elle, pour ob­te­nir du suc­cès avec le live shop­ping, il est in­dis­pen­sable d’avoir au préa­lable une com­mu­nau­té de clients, par exemple sur les ré­seaux so­ciaux.

Ou­tiller les com­mer­çants

Pour pros­pé­rer dans un mar­ché où la vente en ligne prend de plus en plus de place, il faut être bien ou­tillé.

Le Cercle api (pour « Ache­tons plus. Ici »), un centre de for­ma­tion tech­no­lo­gique pour com­mer­çants, vient d’ailleurs tout juste de dé­mar­rer au Cen­tro­po­lis à La­val. Les com­mer­çants y sont gui­dés par des conseiller­s afin d’iden­ti­fier leurs be­soins et les so­lu­tions ap­pro­priées pour pro­pul­ser leur com­merce.

L’en­droit com­prend no­tam­ment un stu­dio pour te­nir des séances de live shop­ping, avec de l’éclai­rage, un bon mi­cro et un sup­port à ca­mé­ra.

« On veut créer une deuxième mai­son pour les com­mer­çants. [...] C’est vrai­ment de com­plé­ter les opé­ra­tions au ni­veau mar­ke­ting, opé­ra­tion­nel ou de la tech­no­lo­gie. On veut in­té­grer ça au même en­droit pour que ça devienne un hub pour les com­mer­çants », a sou­li­gné le char­gé de pro­jet au Cercle api, Hen­ri Des­ro­chers.

Pour en­cou­ra­ger l’achat lo­cal, l’en­droit abrite aus­si un es­pace de montre réunis­sant les pro­duits de 70 ar­ti­sans.

Il y a aus­si des ca­siers dans les­quels les clients peuvent ve­nir cher­cher la mar­chan­dise ache­tée en ligne.

Le centre a une en­tente à La­val jus­qu’à la fin jan­vier, mais il est pos­sible que le tout soit pro­lon­gé, avance M. Des­ro­chers.

Il ai­me­rait que d’autres centres du même genre s’ins­tallent dans d’autres villes qué­bé­coises l’an­née pro­chaine.

 ?? –PHOTO ALEX PROTEAU ?? Nan­cy Pain­son, fon­da­trice de l’en­tre­prise Les As­sai­son­ne­ments Épis d’or, si­mule une séance de ma­ga­si­nage en di­rect (live shop­ping) au Cercle api à La­val.
–PHOTO ALEX PROTEAU Nan­cy Pain­son, fon­da­trice de l’en­tre­prise Les As­sai­son­ne­ments Épis d’or, si­mule une séance de ma­ga­si­nage en di­rect (live shop­ping) au Cercle api à La­val.

Newspapers in French

Newspapers from Canada