24 Heures

Trin­quer à la vie !

- – ISA­BELLE HON­TE­BEY­RIE, AGENCE QMI

Mads Mik­kel­sen est éblouis­sant dans Al­coo­test, long mé­trage ju­bi­la­toir ede Thomas Vin­ter­berg. Ils sont quatre. Quatre amis et profs à se lan­cer dans un eé tude presque sé­rieuse. Ils prennent pour point de dé­part les écrits de Finn Skår­de­rud, émi­nent phi­lo­sophe et psy­chiatre nor­vé­gien qui af­firme que les ge nsn aissent avec un dé­fi­cit d’al­coo lda ns le sang, dé­fi­cit qu’il faut com­bler en bu­vant un ou de uxv erres de vi n.d éfi­cit qu’il faut com­bler en main­te­nant constam­ment un ni­veau lé­ger d’ébrié­té. Les quatre amis sont Ni­ko­laj (Ma­gnus Millang), qu ifê te ses 40 ans e tqu ie nseigne la psy­cho­lo­gie, Martin (Mads Mik­kel­sen) ,le prof d’ his­toire, Tom­my (Tho­ma sbo Lar­sen), ce­lu id ’édu­ca­tion phy­sique, et pe­ter(L ars Ranthe), qu idi spense son sa­voir mu­si­cal. Le scé­na­rio, écrit par le réa­li­sa­teur de concert avec To­bias Lind­holm, son col­la­bo­ra­teur, dé­bute de ma­nière fa­cé­tieuse. U np eti tv erre (ou deux) et Martin se trans­forme en ora­teur hors pair, ca­pable d’in­té­resse rs es étu­diants bla­sés aux mys­tères in­son­dables de Wins­ton Chur­chill et de la Se­conde Guerr em on­diale. Tom­my, lui, fait montre de com­pas­sion en ap­pre­nant aux jeunes à jouer au soc cer. Les « per­for­mance s» pro­fes­so­rales des deux autres membres de ce qua­tuor dé­bri­dé sont tout aus­si amé­lio­rées. Mais la mo­dé­ra­tion ne fi­gure pas au pro­gramme .Et bien­tôt, les joyeux com­pères sombrent dans l’al­cool, ar­rivent àl ’école com­plè­te­ment saouls et conseillen­t même à leurs élèves de boire pour faire tom­ber leur ni­veau de stress. Se « lâ­cher lousse » Au fon d,l ’al­cool n’est qu’un ee xcuse, comme on ne tarde pas à le dé­cou­vrir. Un ee xcuse pour se « lâ­cher lousse », pour fui rs es pro­blèmes, pour vivre un p eu. Martin( la pres­ta­tion de Mads Mik­kel­sen mé­rite une ova­tion) est l’illus­tra­tion même du cul-de-s ace xis­ten­tiel de la ban de­dec opains. Al­coo­test n’e stp a sun lon gmé trage sur les dan­gers del ’al­cool, ni sur les joies de la mo­dé­ra­tion. Pas de mo­rale dans ce film choi­si par le Da­ne­mark pour le re­pré­sen­ter dans la course aux Os­cars, mai s un exa­men sin­cère de la cris ede­la qua­ran­taine chez des homme squi ont per­du leurs re­pères et leur pas­sion. Sans trop en dire, la scèn efi nale – su­perbe et sur What AL ife de Scarle tp lea­sur e–, dans la­quelle Mads Mik­kel­sen nous rap­pelle qu’ ilaé té dan­seur avant d’être ac­teur, est la conclu­sion par­fait edece t Al­coo­test hu­main, mé­lan­co­lique, joyeux et éner­gi­sant. O npr en­drait bie nune autre tour­née! 4/5

Al­coo­test est dis­po­nible à l’acha tet à la lo­ca­tion via les ap­pli­ca­tions Apple TV, Te­lus et Ci­ne­plex ain­si que vi ai lli­co et les autres pla­te­formes nu­mé­riques.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada