24 Heures

Sur les traces d’eu­ge­nie

- Sports · El Salvador · Boca Raton · United States of America · Central America · National Collegiate Athletic Association · Raton, NM

Sa­rah L’al­lier n’avait que 8 ans au mo­ment de prendre une photo avec Eu­ge­nie Bou­chard à l’oc­ca­sion d’un camp de l’équipe du Qué­bec te­nu à Mon­tréal, en 2014. Cette simple ren­contre ne pou­vait qu’ali­men­ter le dé­sir de l’en­fant de de­ve­nir joueuse de ten­nis pro­fes­sion­nelle.

« C’était une idole d’en­fance et ce jour-là, elle avait même pris le temps d’échan­ger quelques balles avec moi », se sou­vient l’étoile mon­tante du ten­nis.

Au­jourd’hui âgée de 14 ans, L’al­lier est cham­pionne du Qué­bec dans la ca­té­go­rie des 18 ans et moins.

En no­vembre, elle a même at­teint la fi­nale d’un tour­noi dis­pu­té au Sal­va­dor. Elle y a af­fron­té, lors du match ul­time, l’amé­ri­caine Mia Sla­ma.

« J’ai rem­por­té la deuxième manche, mais j’ai fi­na­le­ment per­du en trois sets, a re­la­té L’al­lier. Mia, c’est plus une re­tour­neuse, tan­dis que moi, je suis une frap­peuse. »

En rai­son des cir­cons­tances en­tou­rant la CO­VID-19, L’AL­lier a ef­fec­tué un sé­jour de quelques se­maines en Flo­ride, cet au­tomne. Elle a sé­jour­né chez Mia Sla­ma, dont le père, Marc, est di­rec­teur de l’aca­dé­mie Nex­gen Ten­nis In­ter­na­tio­nal, dans la ré­gion de Bo­ca Ra­ton. En­semble, ils ont voya­gé, sur­tout en Amé­rique cen­trale. « L’ob­jec­tif, c’était de faire quelques tour­nois ITF et de voir des joueuses dif­fé­rentes », a no­té la jeune Qué­bé­coise.

Bourse ap­pré­ciée

L’al­lier pour­suit ses études à dis­tance à l’aca­dé­mie les Es­ta­cades. Signe qu’elle réus­sit plu­tôt bien, elle a ré­cem­ment dé­cro­ché une bourse de la Fon­da­tion de l’ath­lète d’ex­cel­lence du Qué­bec. On lui a ain­si re­mis 4000 $ pour ses ré­sul­tats sco­laires et spor­tifs.

Cette bourse se­ra bien utile pour as­su­mer cer­taines dé­penses en vue de ses pro­chains voyages. De re­tour au Qué­bec pour la pé­riode des Fêtes, L’al­lier pour­sui­vra son rêve en par­ti­ci­pant à d’autres tour­nois sur le cir­cuit ju­nior de L’ITF en 2021, se­lon l’état de la pan­dé­mie.

De­ve­nir pro

Par­ti­ci­per aux tour­nois du Grand Che­lem chez les ju­niors fait jus­te­ment par­tie des pro­chaines étapes que sou­haite fran­chir Sa­rah L’AL­lier d’ici quelques an­nées.

Pour la suite, L’al­lier ne cache pas qu’elle pri­vi­lé­gie une car­rière pro­fes­sion­nelle plu­tôt que de se re­trou­ver dans une uni­ver­si­té amé­ri­caine et évo­luer dans la NCAA.

 ?? – PHOTO D’ARCHIVES/COURTOISIE ?? Sa­rah L’al­lier fait par­tie des beaux es­poirs pour at­teindre les ni­veaux pro­fes­sion­nels.
– PHOTO D’ARCHIVES/COURTOISIE Sa­rah L’al­lier fait par­tie des beaux es­poirs pour at­teindre les ni­veaux pro­fes­sion­nels.

Newspapers in French

Newspapers from Canada