24 Heures

Le pâle re­flet de la di­ver­si­té dans les mé­dias qué­bé­cois

- ANNE-LOVELY ETIENNE 24 heures Ice Hockey · Sports · Vancouver · Montreal · Montreal Canadiens · National Hockey League · Pierre Houde

BILLET - Le mois pas­sé, Har­na­rayan Singh a mar­qué l’his­toire : il est de­ve­nu le pre­mier des­crip­teur d’ori­gine si­khe à com­men­ter les matchs de la LNH sur les ondes de Sports­net. C’est huge, voir un homme non blanc qui dé­crit des matchs de hockey en an­glais pour une grosse chaîne ca­na­dienne.

Ça me donne des fris­sons, parce que s’il y a bien une chose qui ras­semble les Ca­na­diens, c’est le hockey. Tur­ban sur la tête, grande barbe, et do­té des cou­leurs de sa culture, Singh est pour moi le vi­sage du chan­ge­ment, un vent qui souffle pour le com­bat de la di­ver­si­té dans les mé­dias.

Du cô­té an­glo­phone, ce n’est pas d’hier que l’on voit des jour­na­listes spé­cia­li­sés en hockey is­sus de la di­ver­si­té. Par exemple, Fa­rhan Lal­ji à Van­cou­ver, Su­neel Jo­shi à To­ron­to, et même ici, à Mon­tréal, Ar­pon Ba­su pour The Ath­le­tic.

Sauf que ça se passe uni­que­ment en an­glais. Pas en fran­çais. Je trouve qu’on est va­che­ment en re­tard. Y’a pas un sem­blant de di­ver­si­té dans le beat du Ca­na­dien... Sauf pour Chan­tal Ma­cha­bée, qui tough la run comme l’une des seules femmes à com­men­ter le hockey.

C’EST BLANC, BLANC, BLANC...

Au­cune cou­leur, si­non peut-être mon chum (Je­re­my Fi­lo­sa, pour ne pas le nom­mer), blanc d’ori­gine ita­lienne. C’est un homme dans la mi-qua­ran­taine, qui n’a au­cun ac­cent, alors ça ne compte pas vrai­ment. Fait que c’est blanc, blanc, blanc. Vous al­lez me dire : « At­tends, Anne-lovely, Georges La­raque parle de hockey... » En ef­fet, mais je me de­mande : s’il n’avait pas joué au hockey, et pour les Habs, au­rait-il eu cette tri­bune ? J’en doute.

Je ne parle pas de jour­na­listes spor­tifs gé­né­ra­listes comme l’ex­cellent Mee­ker Guer­rier ; je parle d’un jour­na­liste, chro­ni­queur ou ani­ma­teur af­fec­té EX­CLU­SI­VE­MENT à la cou­ver­ture du Ca­na­dien de Mon­tréal dans les mé­dias FRAN­CO­PHONES.

Pour vous faire com­prendre, je vais faire du name-drop­ping :

Je parle d’un Mar­tin Mc­guire à la ra­dio.

Je parle d’un Pierre Houde ou d’un Fé­lix Sé­guin à la té­lé.

Je parle d’un Guillaume Le­fran­çois ou d’un Jean-fran­çois Chau­mont à l’écrit.

Il va sans dire qu’ils font tous un tra­vail for­mi­dable, mais avouez-le : c’est white à fond ! Il n’y a au­cune, mais au­cune di­ver­si­té.

Pour ceux qui vou­draient me contre­dire, ou­vrez la té­lé ou la ra­dio après un match du Ca­na­dien et trou­vez-moi un mi­nois autre que blanc dans les tables rondes d’ana­lyse après-match. C’EST 110 % ZÉ­RO.

Pour­tant, le hockey re­joint tout le monde. Lorsque nos Glo­rieux sont en sé­ries éli­mi­na­toires, que tu sois an­glo­fran­co, blanc-noir, athée-re­li­gieux, ça n’a pas d’im­por­tance... Ce qui compte, c’est que le Bleu-blanc-rouge se batte pour la vic­toire.

Har­na­rayan Sing est le pre­mier des­crip­teur d’ori­gine si­khe à com­men­ter les matchs de la LNH sur les ondes de Sports­net.

La ques­tion qui tue : sommes-nous prêts à plus de di­ver­si­té ?

La res­pon­sa­bi­li­té re­vient main­te­nant aux dé­ci­deurs. Comme boss de la ré­dac ou de la salle des nou­velles à la té­lé, je crois qu’il va fal­loir s’équi­per d’une arme re­dou­table : l’ou­ver­ture d’es­prit.

Aux quatre coins du Qué­bec, sommes-nous prêts à nous faire par­ler de hockey par un jour­na­liste qui porte un tur­ban ? (Émo­ti­cône pen­sif.)

Est-ce si ter­ri­fiant d’en­ga­ger un ani­ma­teur qui a un ac­cent, qui est une femme, qui est gai ou qui porte un voile ? (Deux émo­ti­cônes pen­sifs.)

Il fau­dra des pa­trons vi­sion­naires qui em­bras­se­ront cette dif­fé­rence et qui se ren­dront en­fin compte que le pay­sage dé­mo­gra­phique qué­bé­cois a bien chan­gé et que la gé­né­ra­tion des mil­lé­na­riaux sou­haite re­gar­der une té­lé plus in­clu­sive, et ça in­clut les matchs de hockey... LIKE, HELLLOOO!

N’ayez pas peur, car le jour où un Har­na­rayan Singh ou un Ke­vin Raphaël (voir la vi­déo à 47 000 vues, sur Youtube, de sa des­crip­tion à l’haï­tienne d’un match du Ca­na­dien) se­ra l’un des porte-éten­dard du Ca­na­dien de Mon­tréal, on sau­ra qu’un vé­ri­table chan­ge­ment s’opère... Le hockey fait par­tie de notre culture. On l’a dans le sang, parce que le sang qui coule dans nos veines est rouge, qu’im­porte nos ori­gines !

Je suis ab­so­lu­ment con­vain­cue que la culture est vec­trice de mé­ta­mor­phose, que ce soit à la té­lé­vi­sion, en mu­sique, dans les arts ou dans les sports – et cette culture est, sans l’ombre d’un doute, celle qui nous per­met de nous ras­sem­bler et non de nous di­vi­ser.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada