24 Heures

Le bitcoin devient une monnaie officielle au Salvador

-

Le Salvador est devenu mardi le premier pays au monde à autoriser le bitcoin comme monnaie légale, et ce, en dépit des fortes réticences au sein de la population, des critiques d’économiste­s et d’organismes financiers internatio­naux.

« Pour la première fois dans l’histoire, tous les yeux seront braqués sur le Salvador », a tweeté le président Nayib Bukele, en annonçant dans la foulée que le pays avait acheté ses 200 premiers bitcoins.

Selon le chef d’état et son gouverneme­nt, le bitcoin permettra à la population salvadorie­nne d’économiser 400 millions $ US (505 millions $ CA) de frais bancaires lors d’envois d’argent par la diaspora, notamment installée aux États-unis, qui représente­nt 22 % du PIB du pays.

LE PEUPLE S’OPPOSE

Cependant, plus des deux tiers des 6,5 millions de Salvadorie­ns et Salvadorie­nnes s’opposent pour la première fois à une décision du très populaire président Bukele.

Dans deux sondages distincts, la population a exprimé vouloir continuer à utiliser exclusivem­ent le dollar américain, la monnaie légale du Salvador depuis 20 ans.

« Ce bitcoin, c’est une monnaie qui n’existe pas, c’est une monnaie qui ne va pas profiter aux plus pauvres, mais aux plus riches. Qui, étant pauvre, peut investir alors qu’il a à peine de quoi manger ? » s’enflamme José Santos Melara, un vétéran de la guerre civile qui a déchiré le Salvador de 1980 à 1992, et qui a manifesté vendredi contre la cryptomonn­aie.

« Ce sont des décisions [prises] sans consultati­on par le gouverneme­nt et les parlementa­ires. [...] Les gens ne voient pas en quoi elles auront un effet positif pour changer de manière significat­ive leurs conditions de vie », juge la directrice des sondages de l’université centraméri­caine (UCA), Laura Andrade.

 ?? PHOTO AFP ??
PHOTO AFP

Newspapers in French

Newspapers from Canada