Prêt pour Fan­ta­sia

L’étoile mon­tante du ci­né­ma qué­bé­cois, Jé­ré­my Comte, se pré­pare à pré­sen­ter son plus ré­cent film en fin de se­maine dans le cadre de la 22e édi­tion du fes­ti­val Fan­ta­sia.

24 Heures Montreal - - La Une - – Fré­dé­ric T. Mu­ckle, 24 Heures

Après avoir été ré­com­pen­sé au der­nier fes­ti­val du film de Sun­dance, le réa­li­sa­teur mont­réa­lais Jé­ré­my Comte pré­sen­te­ra son court mé­trage in­ti­tu­lé Fauve chez lui sa­me­di. 6 films à voir au fes­ti­val

Le jeune ci­néaste dont le court mé­trage Fauve a no­tam­ment été ré­com­pen­sé au pres­ti­gieux fes­ti­val du film de Sun­dance, aux États- Unis, est bien heu­reux de pou­voir par­ti­ci­per à cet ins­pi­rant fes­ti­val qui fait place non seule­ment au ci­né­ma de genre, mais aus­si à de nom­breux ci­néastes de la re­lève.

« La thé­ma­tique du fes­ti­val Fan­ta­sia, qui se concentre sur des films qui sont plus ins­pi­rés de genres, mais avec une por­tée plus ac­ces­sible aus­si, c’est quelque chose qui me re­joint vrai­ment », ex­plique le réa­li­sa­teur à propos du fes­ti­val qui se dé­rou­le­ra à Mont­réal jus­qu’au 2 août.

« Moi aus­si, ul­ti­me­ment, j’ai­me­rais faire des films fi­na­le­ment qui sont à la fois ac­ces­sibles et qui ont aus­si un mes­sage pro­fond, éla­bore l’ar­tiste ba­sé à Mont­réal, qui tra­vaille pré­sen­te­ment sur son tout pre­mier long mé­trage. Je suis bien ex­ci­té d’y al­ler cette an­née. »

Fauve se­ra pré­sen­té ce sa­me­di avant la pro­jec­tion de Sum­mer of ’84, le plus ré­cent long mé­trage du trio mont­réa­lais der­rière le film Tur­bo Kid.

Plus que des films po­pu­laires

Cet as­pect po­pu­laire et ac­ces­sible des films de genre est au coeur de la rai­son d’être de Fan­ta­sia, que ce soit avec des oeuvres d’ac­tion, d’hor­reur, de science-fic­tion, d’arts mar­tiaux ou fan­tas­tiques.

Il faut ce­pen­dant se gar­der de ré­duire tous ces films à leur plus simple ex­pres­sion, se­lon Ariel Es­te­ban Cayer qui tra­vaille no­tam­ment sur la pro­gram­ma­tion de Fan­ta­sia, qui compte cette an­née plus de 125 longs mé­trages ve­nus des quatre coins du monde.

« Ce qu’il faut com­prendre avec le ci­né­ma de genre, c’est tous ces films qui s’ins­crivent en de­hors des codes du ci­né­ma d’au­teur, par exemple, du drame […] ou de films plus conven­tion­nels », ex­plique le pro­gram­ma­teur.

« Ce qui est in­té­res­sant, c’est qu’avec le temps, tous ces codes se mé­langent et le ci­né­ma de genre de­vient un peu plus que ça, ajoute-t-il. Il ne faut pas s’en te­nir juste à une dé­fi­ni­tion. Le ci­né­ma de genre, au-de­là d’être une ca­té­go­rie, il y a énor­mé­ment de fa­çons de l’ar­ti­cu­ler. »

S’ins­pi­rer sans émuler

Le court mé­trage de M. Comte est lui-même un bel exemple de film n’ap­par­te­nant pas à pre­mière vue au ci­né­ma de genre, mais qui semble ti­rer cer­taines ins­pi­ra­tions de ce type d’oeuvre. Fauve met en scène deux jeunes gar­çons qui s’amusent à se jouer des tours tout en ex­plo­rant un ter­ri­toire aban­don­né et qui réa­li­se­ront bien vite que de tels jeux peuvent par­fois al­ler trop loin et mal tour­ner.

Par mo­ment, la fac­ture vi­suelle du film, tra­vaillée par le di­rec­teur pho­to Oli­vier Gossot, rap­pelle celle d’un uni­vers post-apo­ca­lyp­tique ou bien d’un film d’hor­reur.

« Ça vient de cau­che­mars d’en­fance que j’avais et qui me re­ve­naient en tête », ra­conte M. Comte à propos de l’ins­pi­ra­tion du film.

Le jeune ci­néaste, qui trouve ins­pi­rant de voir un film comme Les af­fa­més sor­tir au Qué­bec, n’est ce­pen­dant pas prêt à se ca­ser dans un style de film en par­ti­cu­lier.

« J’es­saye de ne pas trop ca­té­go­ri­ser vers où je vais dans ma car­rière et de res­ter ou­vert, ré­sume M. Comte, qui tra­vaille pré­sen­te­ment au Gha­na, en Afrique, sur le script de son pre­mier long mé­trage. Je vais me lais­ser un peu por­ter par les op­por­tu­ni­tés qui se pré­sentent à moi. »

PHOTOS COUR­TOI­SIE DA­NIE­LA ANDRADE ET OLI­VIER GOSSOT

Le ci­néaste qué­bé­cois Jé­ré­my Comte pré­sen­te­ra son court mé­trage Fauve (à gauche) le 14 juillet, avant le très a en­du Sum­mer of ’84 du trio mont­réa­lais RKSS. –

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.