Pas­cale Picard en so­lo dans la pé­nombre

24 Heures Montreal - - Culture - – MARIKA SI­MARD, 24H

Pas­cale Picard s’est for­gé un uni­vers bien à elle, dans les der­nières an­nées. Un uni­vers qu’elle dé­cons­truit en neuf pièces ori­gi­nales sur son nou­vel al­bum The Beau­ty We’ve Found, lan­cé hier à Mon­tréal.

De son propre aveu, l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète re­con­naît qu’il s’agit d’un al­bum plus sombre que les pré­cé­dents. Les thèmes pré­do­mi­nants sont la dé­pres­sion, la rup­ture, le deuil et l’al­coo­lisme.

« Je n’ai pas fait ex­près pour que ce soit plus sombre », s’ex­clame-t-elle tout sou­rire.

Pas­cale Picard croit que la ma­ter­ni­té lui a don­né une grande sen­si­bi­li­té, qu’elle s’est em­pres­sée d’ex­pri­mer à tra­vers ce qua­trième opus. Plus mûre et pro­fonde, la réa­li­sa­tion de ce qua­trième opus est as­su­rée par Antoine Grat­ton.

Pas­cale Picard sans band

C’est après avoir en­tre­pris la tour­née de son troi­sième al­bum All Things Pass que la chan­teuse s’est sur­prise à vou­loir pour­suivre en so­lo, sans le groupe qui l’ac­com­pagne mu­si­ca­le­ment.

Évi­dem­ment, convien­telle, le ré­sul­tat du der­nier se de­vait d’être dif­fé­rent de ce qui avait été pré­sen­té avec le groupe. En amor­çant ce glis­se­ment mu­si­cal, elle s’est per­mis d’ex­plo­rer des réa­li­tés qui lui étaient jus­qu’alors in­ac­ces­sibles.

Sur ce nou­vel al­bum, le pia­no et la corde sont très per­cep­tibles, alors qu’au­pa­ra­vant c’était plu­tôt la gui­tare et la basse qui pré­do­mi­naient à l’oreille. Tran­quille­ment, mais sû­re­ment, elle dé­laisse le cô­té po­prock qui lui a si long­temps col­lé à la peau.

« Le pop-rock, ça fonc­tion­nait quand on pro­po­sait une for­mule avec le band. Au­jourd’hui, je monte sur scène avec une pia­niste et une vio­lo­niste, c’est sûr que ça sonne dif­fé­rem­ment. Pour le spec­tacle, on a aus­si pui­sé dans les re­gistres de mes autres al­bums et on les a adap­tés », lance-t-elle.

L’ar­tiste ori­gi­naire de Qué­bec pro­met un spec­tacle plus in­time, qui laisse toute la place à la voix et aux pa­roles des chan­sons qu’elle a écrites.

« Après un congé de ma­ter­ni­té, c’est le re­tour au tra­vail et ça fait du bien de re­prendre mon iden­ti­té de chan­teuse », confie celle qui se di­sait aus­si très ner­veuse, à moins d’une heure de son lan­ce­ment of­fi­ciel.

– PHO­TO DA­RIO AYA­LA/AGENCE QMI

Pas­cale Picard lan­çait son nou­vel al­bum hier soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.