Une vic­toire en cour pour Har­vey Wein­stein

24 Heures Montreal - - Monde Actualité -

Un juge new-yor­kais a an­nu­lé jeu­di l’un des six chefs d’accusation qui pe­saient sur le pro­duc­teur de ci­né­ma dé­chu Har­vey Wein­stein, une vic­toire pour la dé­fense, qui est dé­sor­mais par­ve­nue à reme%re en cause ou fra­gi­li­ser le té­moi­gnage de deux des trois vic­times pré­su­mées.

Avant la dé­ci­sion du ma­gis­trat, le mi­nis­tère pu­blic avait ac­cep­té l’an­nu­la­tion de ce chef d’accusation pour agres­sion sexuelle, à la suite de l’af­fai­blis­se­ment du té­moi­gnage de Lu­cia Evans, qui ac­cu­sait Har­vey Wein­stein de fel­la­tion for­cée en 2004.

L’avo­cat de l’an­cien ma­gnat d’hol­ly­wood, Ben­ja­min Braf­man, a in­di­qué qu’un do­cu­ment ver­sé au dos­sier contre­di­sait la ver­sion de Mme Evans.

Se­lon plu­sieurs mé­dias amé­ri­cains, cette der­nière au­rait ra­con­té avoir ef­fec­ti­ve­ment fait une fel­la­tion à Har­vey Wein­stein, mais de son plein gré, pour ob­te­nir un rôle.

Jus­qu’ici connu seule­ment des par­ties et du juge, le do­cu­ment va être pro­chai­ne­ment ren­du pu­blic.

« C’est un dé­ve­lop­pe­ment très im­por­tant », a com­men­té après l’au­dience M. Braf­man, qui a lais­sé en­tendre que le mi­nis­tère pu­blic de­vrait pour­suivre Mme Evans pour par­jure.

Re­cours

La dé­fense cherche à faire an­nu­ler toute la pro­cé­dure et a dé­po­sé, dé­but août, un re­cours en ce sens, pro­dui­sant des élé­ments vi­sant à dis­cré­di­ter une autre des trois femmes se di­sant vic­time d’har­vey Wein­stein.

Le juge doit en­core se pro­non­cer sur ce re­cours, qui a mis au jour des cor­res­pon­dances mon­trant que la vic­time pré­su­mée a main­te­nu des contacts étroits et af­fec­tifs avec Har­vey Wein­stein après l’agres­sion sexuelle pré­su­mée. Il a fixé la pro­chaine au­dience au 20 dé­cembre.

« Il ne s’agit pas de stig­ma­ti­ser les vic­times », a pré­ve­nu M. Braf­man, ou de « sug­gé­rer qu’une femme qui té­moigne ne de­vrait pas être crue ». « Il s’agit de la preuve qu’une per­sonne qui a té­moi­gné a men­ti de­vant un grand ju­ry », a-t-il ajou­té, en ré­fé­rence au ju­ry qui a sta­tué sur la va­li­di­té des chefs d’accusation.

Après avoir ac­cep­té l’an­nu­la­tion du chef d’accusation, la re­pré­sen­tante du pro­cu­reur a pré­ve­nu que l’accusation n’en­ten­dait pas re­cu­ler da­van­tage : « Nous avan­çons à plein ré­gime », a-t-elle lan­cé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.