Car­mant veut un dé­bat sur l’âge lé­gal, Le­gault dit non

Le mi­nistre dé­lé­gué à la San­té Lio­nel Car­mant croit que le Qué­bec de­vrait avoir un dé­bat pour haus­ser l’âge lé­gal de consom­ma­tion de l’al­cool et du ta­bac à 21 ans alors que le pre­mier mi­nistre ferme la porte.

24 Heures Montreal - - Actualité - – Charles Le­ca­va­lier, Agence QMI

« C’est un dé­bat que nous de­vrions avoir, même chose pour le ta­bac [that’s a de­bate we should have. Same thing with to­bac­co] », a af­fir­mé M. Car­mant en an­glais au mi­cro de CBC, jeu­di.

À l’en­trée du cau­cus ca­quiste, il en a ra­jou­té. « On doit pro­té­ger la jeu­nesse et on va com­men­cer par le can­na­bis [...] On pour­rait en dé­battre », a-t-il in­di­qué. M. Car­mant a dé­po­sé un pro­jet de loi mer­cre­di pour faire pas­ser l’âge lé­gal de consom­ma­tion du can­na­bis à 21 ans.

Le pre­mier mi­nistre Fran­çois Le­gault a tou­te­fois mis le cou­vercle sur la mar­mite. « On n’a au­cune in­ten­tion de chan­ger l’âge lé­gal de consom­ma­tion de l’al­cool », a-t-il lais­sé tom­ber, en an­glais, avant de fi­ler vers la pé­riode de ques­tions.

Manque de co­hé­rence

Les par­tis d’op­po­si­tion ont tou­te­fois sau­té sur l’oc­ca­sion pour mon­trer « l’ab­sence de co­hé­rence » de la CAQ dans ce dos­sier épi­neux.

« Ils ont un pro­blème de co­hé­rence scien­ti­fique et ils es­saient de s’en sor­tir. Si c’est bon dans un do­maine, c’est bon dans l’autre. Si tu es co­hé­rent, tu n’as pas le choix. Pour être co­hé­rent avec le 21 ans pour le can­na­bis, ça prend le 21 ans pour l’al­cool et les ci­ga­rettes », a in­di­qué le li­bé­ral Gaé­tan Bar­rette.

« C’est ce qui ar­rive quand on uti­li­seu­ne­don­née­nons­cien­ti­fique pour faire de la po­li­tique. L’al­cool, ce n’est pas bon pour la san­té, la ci­ga­rette, ce n’est pas bon pour la san­té. C’est la même chose pour le can­na­bis. M. Car­mant est pris avec un pro­blème de co­hé­rence po­li­tique. Il veut mon­ter l’al­cool et la ci­ga­rette à 21 ans ! Bonne chance ! » a-t-il lan­cé.

Le chef pé­quiste Pas­cal Bé­ru­bé a ren­ché­ri. « C’est ma­ni­fes­te­ment ba­sé sur une concep­tion per­son­nelle du Dr Car­mant qui est en train de de­ve­nir une po­li­tique pu­blique. Ça se­rait plus simple faire marche ar­rière pour ar­ri­mer la consom­ma­tion de can­na­bis sur la consom­ma­tion d’al­cool », a-t-il dit.

En­ri­chir les cri­mi­nels

Il croit d’ailleurs que les groupes cri­mi­nels vont s’en mettre plein les poches avec la dé­ci­sion de la CAQ d’in­ter­dire aux Qué­bé­cois âgés de 18 à 21 ans de consom­mer du can­na­bis. « Le crime or­ga­ni­sé a pro­ba­ble­ment ap­plau­di en même temps que les dé­pu­tés de la CAQ lorsque le pro­jet de loi a été dé­po­sé », a-t-il lan­cé.

Pour Ga­briel Na­deau-du­bois, la sor­tie du Dr Car­mant est « co­hé­rente avec l’at­ti­tude gé­né­rale du gou­ver­ne­ment sur la ques­tion du can­na­bis, qui est une ap­proche idéo­lo­gique, conser­va­trice et qua­si­ment an­ti­scien­ti­fique ».

« C’est ré­vé­la­teur d’une men­ta­li­té conser­va­trice et ça nous ra­mène en ar­rière. Les en­jeux comme l’al­cool et les drogues, ce n’est pas par la ré­pres­sion et les in­ter­dic­tions qu’on va les gé­rer col­lec­ti­ve­ment, c’est par la pré­ven­tion et la san­té pu­blique », a-t-il dit.

– PHO­TO SI­MON CLARK/AGENCE QMI

Le mi­nistre dé­lé­gué à la San­té Lio­nel Car­mant lors d’une mê­lée de presse a up ar­le­ment de Qué­bec, jeu­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.