La pé­nu­rie pour­rait du­rer trois ans

La pé­nu­rie ob­ser­vée dans les ma­ga­sins de la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis (SQDC) pour­rait du­rer en­core trois ans, es­timent des ex­perts.

24 Heures Montreal - - Actualités - PIERRE COU­TURE

« Per­son­nel­le­ment, je pense que nous en avons en­core pour trois an­nées avant de trou­ver un réel équi­libre », a in­di­qué au Jour­nal de Mon­tréal le pa­tron de la firme d’in­ves­tis­se­ments Aux­ly Can­na­bis Group de To­ron­to, Chuck Ri­fi­ci.

Se­lon ce der­nier, qui par­ti­ci­pait à la confé­rence Al­taCorp Ca­pi­tal à To­ron­to il y a quelques jours, l’in­dus­trie ca­na­dienne du can­na­bis de­meu­re­ra sous pres­sion pen­dant quelques an­nées en rai­son de la forte de­mande de la part des consom­ma­teurs par­tout au pays.

Ta­blettes vides

De­puis la fin oc­tobre, les ta­blettes des 12 ma­ga­sins de la SQDC sont pra­ti­que­ment vides. La fi­liale de la SAQ a même été contrainte de di­mi­nuer les heures et les jours d’ou­ver­ture de ses ma­ga­sins pour li­mi­ter l’ac­cès aux clients.

« Pour les pro­duc­teurs, il y a un fort risque d’exé­cu­tion alors que l’on de­mande à une in­dus­trie nais­sante de faire pro­gres­ser très ra­pi­de­ment leur pro­duc­tion de 5 à 10 fois », a-t-il lais­sé en­tendre.

Chuck Ri­fi­ci n’est d’ailleurs pas le seul à pen­ser que l’in­dus­trie du can­na­bis en au­ra plein les bras au cours des pro­chaines an­nées.

Plu­sieurs grands in­ves­tis­seurs sont d’avis que l’in­dus­trie de­vra s’adap­ter à la de­mande et que ce­la de­man­de­ra du temps et de la pa­tience.

Le pré­sident d’or­ga­ni­gram Hol­dings, Greg En­gel, et le vice-pré­sident de la firme Va­lens Gro­works, Eve­rett Knight, croient éga­le­ment que ce­la pren­dra de deux à trois ans pour ré­pondre adé­qua­te­ment à la de­mande du mar­ché ca­na­dien.

Un ana­lyste qui suit le sec­teur du can­na­bis pour une im­por­tante firme d’in­ves­tis­se­ments contac­té par Le Jour­nal n’est tou­te­fois pas de cet avis. « Je ne crois pas que ce­la va prendre trois ans. Ça va être très dif­fi­cile d’ici la fin de 2019. Mais je pense que ça pour­rait dé­blo­quer par la suite. On ver­ra alors les prix bais­ser », a-t-il pré­ci­sé.

Se­lon l’ins­ti­tut C.D. Howe, la pro­duc­tion de can­na­bis au pays ne pour­ra ré­pondre qu’à 38 % de la de­mande au cours des 10 pro­chains mois.

Cette pé­nu­rie de can­na­bis a un im­pact di­rect sur les ré­sul­tats fi­nan­ciers des grands pro­duc­teurs ins­crits à la Bourse de To­ron­to.

– PHO­TO D'AR­CHIVES/AGENCE QMI

Des ex­perts es­timent qu’il fau­dra de deux à trois ans pour ré­pondre à la de­mande de can­na­bis au pays.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.