Les re­fuges dé­bordent dé­jà à cause du froid

Des or­ga­nismes qui viennent en aide aux sans-abri su­bissent une pres­sion fi­nan­cière ad­di­tion­nelle pro­vo­quée par le froid hâ­tif, dé­jà qu’ils ne roulent pas sur l’or.

24 Heures Montreal - - Actualités -

À peine à la mi-no­vembre, des re­fuges dé­bordent à Mon­tréal pen­dant que les em­ployés font ce qu’ils peuvent pour ne lais­ser per­sonne de­hors.

Ils doivent être créa­tifs en at­ten­dant l’ou­ver­ture de l’uni­té de dé­bor­de­ment de l’an­cien hô­pi­tal Royal-victoria, le 1er dé­cembre.

À cause du froid qui est ar­ri­vé plus tôt cette an­née, il y a plus de bouches à nour­rir et plus de per­son­nel est né­ces­saire sur le plan­cher, ce qui au­ra des consé­quences fi­nan­cières, se­lon des ges­tion­naires contac­tés par Le Jour­nal.

Un long hi­ver

« Ça fait 10 ans que je tra­vaille ici, et c’est sûr que l’hi­ver va être long, et il va être rude », men­tionne le su­per­vi­seur des ser­vices à la Mis­sion Old

Bre­we­ry, Akram Alou­lou.

Dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, une soixan­taine de per­sonnes se sont ins­tal­lées sur des chaises dans la ca­fé­té­ria de cet éta­blis­se­ment dont les 300 lits étaient oc­cu­pés. Le mer­cure a chu­té sous les -15 de­grés Cel­sius dans plu­sieurs ré­gions cette nuit-là, fra­cas­sant des re­cords à ce temps-ci de l’an­née.

Casse-tête

Les 170 lits de la Mai­son du Père étaient éga­le­ment com­plets. Du per­son­nel fai­sait des pieds et des mains pour trou­ver des places à la ving­taine de per­sonnes re­fu­sées chaque soir.

« Un mo­ment don­né, on met de cô­té [la pres­sion fi­nan­cière] et on es­saie de mettre le plus de per­sonnes au chaud pos­sible », sou­ligne le di­rec­teur gé­né­ral, Fran­çois Bois­sy.

Le jour, l’ac­cueil Bon­neau re­çoit plus de gens qu’à l’ha­bi­tude pour cette pé­riode de la sai­son, et ceux-ci res­tent plus long­temps.

Pour l’ins­tant, les fi­nances de l’or­ga­nisme, qui offre no­tam­ment des re­pas chauds, ne sont « pas en si­tua­tion cri­tique », se­lon le di­rec­teur gé­né­ral Fré­dé­dric Au­ger, qui lance un ap­pel aux dons en ar­gent et en vê­te­ments chauds.

La pres­sion se­ra éga­le­ment res­sen­tie par les ci­toyens en pré­ca­ri­té fi­nan­cière qui re­ce­vront leur fac­ture d’hy­dro-qué­bec, se­lon la di­rec­trice gé­né­rale des Banques ali­men­taires du Qué­bec, An­nie Gau­vin.

« Ils vont faire un dé­pla­ce­ment d’ar­gent. Ils vont dé­pla­cer l’ar­gent qu’ils au­raient mis dans la nour­ri­ture et le mettre sur le chauf­fage », ex­plique-t-elle.

– PHO­TO COURTOISIE

L’ac­cueil Bon­neau, à Mon­tréal, qui offre des re­pas chauds, re­çoit plus de gens qu’à l’ha­bi­tude pour cette pé­riode de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.