Ça ne change pas as­sez vite aux yeux des ma­ni­fes­tants

Des cen­taines de ma­ni­fes­tants ont de­man­dé sa­me­di des ac­tions pour ré­gler la crise cli­ma­tique, à la Place du Ca­na­da, à Mon­tréal.

24 Heures Montreal - - La Une - CAMILLE LALANCETTE

Le ras­sem­ble­ment en pleine pan­dé­mie re­grou­pait une di­zaine d’or­ga­nismes vé­hi­cu­lant le mes­sage que l’ac­tion cli­ma­tique et la jus­tice so­ciale sont liées.

Un an après le pas­sage à Mon­tréal de Gre­ta Thun­berg, qui avait at­ti­ré une foule monstre, les ma­ni­fes­tants ont l’im­pres­sion qu’au­cune ac­tion n’a été po­sée.

Une ma­ni­fes­tante a adres­sé un constat aux gou­ver­ne­ments. «Onaé­téen­ten­du­se­ton a été dé­li­bé­ré­ment igno­rés. Ne vous éton­nez pas si l’on re­tourne dans la rue et qu’on bloque en­core des trains », a lan­cé Ly­lou Se­hi­li, porte-pa­role de la Coa­li­tion étu­diante pour un vi­rage éco­no­mique et so­cial.

« Chaque jour, des mil­liers de per­sonnes doivent se dé­pla­cer à cause des chan­ge­ments cli­ma­tiques. Nous sommes à la croi­sée des che­mins entre l’ac­tion cli­ma­tique et la jus­tice so­ciale », a dit pour sa part Ai­mé Claude, porte-pa­role d’ex­tinc­tion Re­bel­lion Youth Qué­bec.

Jus­tice so­ciale et en­vi­ron­ne­ment

Tas­nim Re­kik est une ma­ni­fes­tante de confes­sion mu­sul­mane. Elle est ve­nue dé­non­cer la loi 21, qui pour­rait, se­lon elle, nuire à l’at­teinte de ses ob­jec­tifs de car­rière. Elle a dit que des « sys­tèmes d’op­pres­sion » nuisent aux po­pu­la­tions mar­gi­na­li­sées, aux­quels s’ajoutent les consé­quences des chan­ge­ments cli­ma­tiques.

« Il faut vrai­ment [faire] conver­ger nos luttes. On ne peut pas com­battre la crise cli­ma­tique en main­te­nant le ra­cisme sys­té­mique, en main­te­nant l’is­la­mo­pho­bie et le sexisme », a-t-elle dé­cla­ré.

Le char­gé de mo­bi­li­sa­tion chez Green­peace, Louis Couillard, croit que la crise cli­ma­tique prend ses ra­cines dans de nom­breuses in­jus­tices so­ciales.

« C’est in­ter­re­lié parce que ce sont des sys­tèmes d’op­pres­sions qui ont des couches les unes par-des­sus les autres. On peut le voir comme un arbre qui a plu­sieurs ra­cines, et cet arbre-là, on l’em­pêche de gran­dir, comme si on met­tait des chaînes au­tour de ces ra­cines-là et on ne le laisse pas pous­ser en lais­sant ces op­pres­sions-là », a-t-il ex­pli­qué.

Rien fait de­puis un an

Ch­ris­tian Col­let était de la par­tie le 27 sep­tembre 2019. Un an plus tard, il était de re­tour dans la rue puis­qu’il se dit in­sa­tis­fait par la ré­ponse des di­ri­geants.

« Les gou­ver­ne­ments ont à peine bou­gé concrè­te­ment, ce sont de belles pa­roles, et c’est tout. C’est ça l’im­pres­sion que ça me donne. Comme le dis­cours abor­dant les voi­tures élec­triques, ce n’est pas juste ça, il faut in­for­mer les gens », a dit l’homme de 50 ans en sou­hai­tant un meilleur ave­nir pour son ne­veu.

Deux jeunes de l’or­ga­nisme mi­li­tant « Pour le Fu­tur » étaient toutes deux pré­sentes à la ma­ni­fes­ta­tion monstre de sep­tembre 2019.

Elles étaient de re­tour sa­me­di pour les mêmes rai­sons.

« On vient ma­ni­fes­ter pour une re­lance verte et juste, pour la jus­tice cli­ma­tique et la jus­tice so­ciale », a dit Gal Bar­nea, âgée de 13 ans.

Sa soeur Shir­ley, 16 ans, a ajou­té « qu’après la crise, ce se­ra le mo­ment pour faire la tran­si­tion vers la so­cié­té que l’on veut. Et si on ne fait pas ça, avec la re­lance POST-CO­VID, ce se­ra tel­le­ment plus dif­fi­cile. Même si on est en pan­dé­mie, on veut mon­trer ce qui est im­por­tant pour nous », a ex­pli­qué l’étu­diante.

Louis Couillard a dé­cla­ré « qu’il n’y a pas eu de ré­ponse des di­ri­geants ». « C’est pour ça qu’on est là au­jourd’hui. Ça n’a pas chan­gé de­puis l’an­née pas­sée », a-t-il lan­cé.

– PHO­TOS CAMILLE LALANCETTE/24H

g p , , e tu ne re­pré­sen­tant ede­la­na tion Wet’su­wet’en, Mar­lene Hale, ont dé­fi­lé dans les rues pour pro­tes­ter contre les pro­jet sde ga­zo­du cs u rle ur ter­ri­toire res­pec­tif, soit au Qué­bec et en Co­lom­bie-bri­tan­nique.— 2. Had ya nne et Tas­nim Re­kik ont ma­ni­fes­té, hier, pou rlaj us­tice cli­ma­ti­qu ee t en fa­veu r d’ une re­lance éco­no­mique vert eà Mon­tréal. — 3. Gal et Shirle yb ar­nea de l’or­ga­nisme mi­li­tant « Pou rlef utu r»é taient aus­si au ren­dez-vous, hier, tout comme à la ma­ni­fes­ta­tion monstre de sep­tembre 2019.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.