COVID et mu­sique

24 Heures Montreal - - Emploi-formation - - GA­BRIEL BEAU­CHE­MIN, 24H

En trame de fond à cette sor­tie d’al­bum, im­pos­sible de ne pas abor­der le contexte sa­ni­taire qui bou­le­verse les plans pour l’en­semble de l’in­dus­trie de la mu­sique. Les in­cer­ti­tudes sont nom­breuses, les dom­mages col­la­té­raux plus nom­breux en­core.

« En ce mo­ment, c’est la grande in­cer­ti­tude, on ne sait pas du tout quoi faire, ex­plique le chan­teur. C’est très dif­fi­cile, en fait, de construire une sor­tie d’al­bum en ne sa­chant pas ce qu’on peut faire en “boo­kant” des spec­tacles. Nous, on fait un concert le 13 oc­tobre pour lan­cer l’al­bum. Ça de­vait être à la base en par­tie en salle, mais c’est de­ve­nu vir­tuel seu­le­ment. On est constam­ment en train de dé­faire ce qu’on a fait parce que ça change très vite. » Il de­meure pos­sible de se pro­cu­rer un billet pour la dif­fu­sion web du concert de lan­ce­ment de l’al­bum Pissenlit, pré­vu le mar­di 13 oc­tobre à 20 h, via le­point­de­vente. com/cart.

Mu­si­ciens-ac­com­pa­gna­teurs

Par­mi les ar­tistes les plus tou­chés par les me­sures sa­ni­taires fi­gurent les mu­si­ciens-ac­com­pa­gna­teurs, es­time An­toine Cor­ri­veau, ces der­niers n’ayant pas né­ces­sai­re­ment ac­cès à une grande va­rié­té de sources de re­ve­nus.

« Les créa­teurs, on a en­core au moins la chance d’avoir des droits d’au­teur, des re­de­vances sur nos chan­sons jouées à la ra­dio, on peut par­ti­ci­per à des émis­sions, on peut avoir des ca­chets pour ça, etc., etc., sou­tient l’ar­tiste. Mais les mu­si­ciens-ac­com­pa­gna­teurs, si tu leur en­lèves une tour­née de 50 dates, tu leur en­lèves les trois quarts de leur an­née fi­nan­cière ul­ti­me­ment. Je pense que c’est eux qui souffrent le plus en ce mo­ment dans l’in­dus­trie de la mu­sique. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.