La pan­dé­mie né­faste pour un tiers des Qué­bé­cois

24 Heures Montreal - - Actualité -

Les fi­nances per­son­nelles de plus d’un tiers des Qué­bé­cois se sont dé­té­rio­rées à cause de la pan­dé­mie de CO­VID-19.

C’est ce qu’in­dique l’in­dice an­nuel d’ac­ces­si­bi­li­té fi­nan­cière de BDO Ca­na­da, qui se penche sur le coût de la vie au pays. Pour les be­soins de l’in­dice, plus de 2000 Ca­na­diens ont été in­ter­ro­gés par la firme An­gus Reid.

En­det­te­ment

Ain­si, l’étude note que deux Qué­bé­cois in­ter­ro­gés sur cinq ont dit avoir moins éco­no­mi­sé ou pas du tout. En outre, six ré­pon­dants du Qué­bec sur dix ayant des dettes ont sou­li­gné qu’ils de­vaient ré­duire leurs dé­penses ou qu’ils n’ar­ri­vaient pas à faire face à leurs paie­ments.

Plus de quatre Qué­bé­cois sur dix font état de l’im­por­tance de prio­ri­ser la mise en place d’un fonds d’ur­gence au dé­tri­ment de l’épargne pour la re­traite ou les ré­nos de leur mai­son.

Au ni­veau na­tio­nal, l’en­quête in­dique qu’il y a deux fois plus de Ca­na­diens qui se trouvent dans une si­tua­tion fi­nan­cière plus dif­fi­cile en rai­son de la pan­dé­mie que de Ca­na­diens dont les fi­nances per­son­nelles se sont amé­lio­rées (39 % contre 18 %).

Doug Jones, pré­sident des Ser­vices de re­dres­se­ment fi­nan­cier chez BDO Ca­na­da, fait le constat que face à la CO­VID-19, les Ca­na­diens ré­duisent leurs dé­penses, mais ils ont éga­le­ment plus de mal à faire face à l’en­det­te­ment.

L’en­quête, réa­li­sée par An­gus Reid, a été me­née entre le 1er et le 8 sep­tembre au­près d’un échan­tillon re­pré­sen­ta­tif de 2047 Ca­na­diens adultes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.