Des élus ré­clament l’op­tion du vote pos­tal

24 Heures Montreal - - Actualités - EL­SA ISKANDER 24h El­sa.iskander@que­be­cor­me­dia.com

L’op­po­si­tion à l’hô­tel de ville de Mon­tréal presse l’ad­mi­nis­tra­tion de la mai­resse Va­lé­rie Plante de de­man­der à Qué­bec d’au­to­ri­ser le vote pos­tal aux pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales gé­né­rales, puis­qu’il est dif­fi­cile de sa­voir si la pan­dé­mie de CO­VID-19 se­ra ré­sor­bée d’ici là.

Alain De­sou­sa, élu d’en­semble Mon­tréal, pré­sen­te­ra une mo­tion en ce sens la se­maine pro­chaine au con­seil mu­ni­ci­pal.

« Sans vote par cor­res­pon­dance, on pour­rait s’at­tendre à une ré­duc­tion im­por­tante du taux de par­ti­ci­pa­tion aux pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales », peut-on lire dans la mo­tion.

Même avant la pan­dé­mie, 42 % des élec­teurs mon­tréa­lais ont par­ti­ci­pé aux élec­tions mu­ni­ci­pales de 2017. À titre de com­pa­rai­son, le taux de vote aux élec­tions pro­vin­ciales de 2018 était de 66 %.

« On ne peut pas sa­cri­fier la dé­mo­cra­tie, on ne de­vrait pas non plus sa­cri­fier la san­té des ci­toyens et ci­toyennes s’ils dé­cident d’exer­cer leur droit de vote », dit M. De­sou­sa, qui croit que des per­sonnes vul­né­rables pour­raient être crain­tives de vo­ter en per­sonne.

« Le vote par la poste, c’est le fu­tur. C’est non seule­ment une me­sure de san­té pu­blique, mais ça en­cou­rage la par­ti­ci­pa­tion », avance aus­si Mar­vin Ro­trand, conseiller in­dé­pen­dant qui ap­puie la mo­tion.

Le vote par la poste est ac­tuel­le­ment per­mis pour un pro­prié­taire non ré­sident d’une mu­ni­ci­pa­li­té.

Avec la pan­dé­mie, cette op­tion a été éten­due, pour les élec­tions mu­ni­ci­pales par­tielles, à tout élec­teur qui se­rait ad­mis­sible au bu­reau de vote iti­né­rant et aux per­sonnes en iso­le­ment.

À l’étude

La mi­nistre des Af­faires mu­ni­ci­pales, An­drée La­fo­rest, ne ferme pas com­plè­te­ment la porte au vote par cor­res­pon­dance pour les élec­tions mu­ni­ci­pales gé­né­rales, af­fir­mant que l’op­tion se­ra étu­diée.

« Nous pour­sui­vrons les tra­vaux re­la­tifs aux dif­fé­rentes adap­ta­tions qui pour­raient être re­quises aux pro­cé­dures élec­to­rales en pré­vi­sion de la te­nue des élec­tions mu­ni­ci­pales gé­né­rales du 7 no­vembre 2021 », in­dique la mi­nistre La­fo­rest dans une ré­cente ré­ponse à une pé­ti­tion pour per­mettre à tous de vo­ter par la poste. Cette de­mande « se­ra prise en consi­dé­ra­tion dans le cadre de ces tra­vaux », écrit-elle.

Son ca­bi­net n’a pas pré­ci­sé quand une dé­ci­sion se­ra prise ni si les as­sou­plis­se­ments pour les élec­tions par­tielles se­ront va­lides pour le scru­tin gé­né­ral.

Ré­ponse trop ti­mide

« Je suis en­cou­ra­gé par l’ou­ver­ture de la mi­nistre, mais ça né­ces­site [de] l’ac­tion le plus ra­pi­de­ment pos­sible », com­mente M. De­sou­sa, ex­pli­quant qu’en plus des mo­di­fi­ca­tions lé­gis­la­tives, il faut don­ner du temps pour la pla­ni­fi­ca­tion lo­gis­tique.

« Le temps est notre al­lié, mais si on le gas­pille, le temps de­vien­dra notre en­ne­mi », dit-il.

M. Ro­trand trouve pour sa part la ré­ponse de la mi­nistre beau­coup trop ti­mide.

« La ré­ponse ne dit pas qu’ils vont le faire, mais laisse une vague pos­si­bi­li­té. Nous n’avons pas de temps à perdre, si­non nous al­lons ra­ter l’échéan­cier », sou­tient-il.

Une com­mis­sion de l’hô­tel de ville de Mon­tréal sug­gé­rait en août der­nier d’éta­ler le scru­tin sur plu­sieurs jours pour fa­vo­ri­ser la dis­tan­cia­tion, plu­tôt que de mi­ser sur le vote par la poste. En­semble Mon­tréal, via sa mo­tion, sou­haite aus­si un vote sur plu­sieurs jours.

– PHO­TO D’AR­CHIVES/JOËL LEMAY/AGENCE QMI

Des élus mon­tréa­lais sou­haitent que l’ad­mi­nis­tra­tion Plante de­mande au gou­ver­ne­ment provincial d’au­to­ri­ser le vote pos­tal aux pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales gé­né­rales.

ALAIN DE­SOU­SA Élu

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.