Faire son bouillon mai­son, une so­lu­tion éco­no­mique et an­ti­gas­pillage

5/15 - - Dans Le Panier D’épicerie -

En plus d’être net­te­ment meilleur pour notre santé, le bouillon de pou­let mai­son peut nous per­mettre de faire de belles éco­no­mies tout en lut­tant contre le gas­pillage ali­men­taire. Com­ment ce­la est-il pos­sible ? En pré­pa­rant notre bouillon à par­tir de nos restes de pou­let ! Pour ce faire, conser­vez au congé­la­teur vos restes de pou­let (cru ou cuit), d’os et même de car­ti­lage dans un sac ou un conte­nant her­mé­tique. Conser­vez aus­si vos re­tailles de lé­gumes : pe­lures d’oi­gnons, éplu­chures de ca­rottes, branches de cé­le­ri un peu abî­mées… Presque toutes les re­tailles fe­ront l’af­faire ! At­ten­tion tou­te­fois aux lé­gumes cru­ci­fères (bro­co­li, chou-fleur, chou, etc.), les­quels pour­raient don­ner un goût amer au bouillon. Une fois que vous avez ac­cu­mu­lé as­sez d’ali­ments au congé­lo, vous n’avez qu’à les dé­po­ser dans une grande cas­se­role et à les cou­vrir d’eau. Por­tez le tout à ébul­li­tion, puis lais­sez mi­jo­ter à feu doux pen­dant au moins une heure. Il ne res­te­ra plus qu’à fil­trer la pré­pa­ra­tion au ta­mis, et voi­là ! Du bon bouillon mai­son qui ne vous a ab­so­lu­ment rien coû­té ! Pour une re­cette de bouillon mai­son : www.pra­ti­co-pra­tiques.com/bouillon­pou­let

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.