Mieux consom­mer

Pas­sé date ou en­core bon ? On ré­pond à vos ques­tions !

5/15 - - Sommaire - Re­cherche Isa­belle Cha­bot Texte Ca­the­rine Ma­this

Com­bien de fois avez-vous je­té un plat cui­si­né parce que vous n’étiez pas cer­tain de sa fraî­cheur, ou un pro­duit frais parce que la date de pé­remp­tion était dé­pas­sée d’une jour­née ? Quand on parle de nour­ri­ture, la ques­tion «Est-ce en­core bon?» re­vient sou­vent! Éclai­rage sur les grands prin­cipes de la conser­va­tion.

On pour­rait croire que le gas­pillage ali­men­taire sur­vient prin­ci­pa­le­ment dans le do­maine com­mer­cial (res­tau­rants, épi­ce­ries, etc.), mais en fait, pas moins de 47% des pertes ali­men­taires au pays se pro­duisent à la mai­son1 ! Chaque an­née, c’est donc 400$ d’ali­ments par per­sonne qui sont gas­pillés2. En plus de re­pré­sen­ter une perte consi­dé­rable pour le por­te­feuille, ce gas­pillage a un im­pact en­vi­ron­ne­men­tal im­por­tant. Quand gar­der et quand je­ter ? De bonnes ha­bi­tudes en termes de conser­va­tion des ali­ments et un ju­ge­ment ai­gui­sé peuvent à eux seuls vous faire éco­no­mi­ser plu­sieurs cen­taines de dol­lars, en li­mi­tant les pertes ali­men­taires. Par­cou­rez ce dossier pour trou­ver les ré­ponses aux ques­tions les plus po­sées au su­jet de la conser­va­tion!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.