7 Jours

The Weeknd

- PAR MA­RIE-JO­SÉE ROY Entertainment · Celebrities · Music · Pop Music · The Weeknd · Canada · Prince · Michael Jackson · Dr. House · Drake · Republic Records · Jim Carrey · Bella Hadid · Selena Gomez · Selena · Ed Sheeran · Beyoncé · Kanye West · Kendrick Lamar · Travis Scott · Elton John · Twitter · R. Kelly · Lana Del Rey · Lana · Daft Punk · Max Martin · Harvey Mason · Park Jin-young · Uncut Gems · Safdie Brothers

Le chan­teur ca­na­dien s'ap­prete a di­ver­tir les te­les­pec­ta­teurs lors du spec­tacle de la mi-temps du Su­per Bowl, qui se tien­dra le 7 fe­vrier a Tam­pa Bay. L'oc­ca­sion est tout in­di­quee pour en ap­prendre plus au su­jet de cet ar­tiste unique qui pre­fere evo­luer dans l'ombre.

01

Abel Tes­faye a vu le jour le 16 fé­vrier 1990 à To­ron­to. Fils de pa­rents éthio­piens ayant im­mi­gré au Ca­na­da à la fin des an­nées 1980, il a été éle­vé par sa mère et sa grand-mère après le di­vorce de ses pa­rents. Son nom d’ar­tiste, The Weeknd, a été or­tho­gra­phié ain­si pour évi­ter la res­sem­blance avec le groupe ca­na­dien The Wee­kend.

02

Le jeune Abel a gran­di au son d’une va­rié­té d’ar­tistes, dont il s’est ins­pi­ré pour créer sa propre mu­sique. Puis­qu’il par­lait am­ha­rique avec sa grand-mère, fran­çais à l’école et an­glais avec ses amis, il a ac­quis un vo­ca­bu­laire dont la ri­chesse trans­pa­raît au­jourd’hui dans ses textes. Par­mi ses in­fluences mu­si­cales, il cite Prince, Mi­chael Jack­son et R. Kel­ly, mais aus­si plu­sieurs ar­tistes éthio­piens, dont As­ter Aweke.

03

Avant de goû­ter à la gloire, The Weeknd a connu une jeu­nesse dif­fi­cile mar­quée par la consom­ma­tion de drogue et quelques mois d’iti­né­rance. «Là d’où je viens, ce n’était pas si fa­cile de gran­dir, a-t-il confié à Va­rie­ty. J’ai eu des tas de pro­blèmes: on m’a ren­voyé de l’école, j’ai chan­gé d’éta­blis­se­ment et j’ai fi­na­le­ment dé­cro­ché.» Après avoir rê­vé de de­ve­nir ci­néaste, la fu­ture star s’est tour­née vers la mu­sique. «Ça m’a as­su­ré­ment sau­vé la vie!»

04

En 2011, la pre­mière mix­tape de l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète, House of Bal­loons, a été dif­fu­sée gra­tui­te­ment sur le Web. Pro­duite en col­la­bo­ra­tion avec l’équipe de ges­tion du rap­peur Drake, elle offre un son unique qui ma­rie le R&B, la mu­sique élec­tro­nique, la pop des an­nées 1980 et le hi­phop. Puisque sa chan­son a cu­mu­lé plus de 200 000 té­lé­char­ge­ments en deux se­maines, The Weeknd a vite été sol­li­ci­té par Re­pu­blic Re­cords, avec qui il a si­gné son pre­mier contrat de disques.

05

Le jeune homme a dé­ci­dé de de­ve­nir un ar­tiste à quatre ans, après avoir vu le film Le masque, met­tant en ve­dette Jim Car­rey. «Il a été ma pre­mière ins­pi­ra­tion», a-t-il af­fir­mé à Va­rie­ty, en confiant avoir eu la chance de faire la connais­sance de l’ac­teur. «Je lui ai tex­té l’adresse de mon condo à Los An­geles, et il m’a ré­pon­du qu’il pou­vait voir mon bal­con à par­tir de chez lui. Le jour de mon 30e an­ni­ver­saire, il m’a ap­pe­lé et m’a em­me­né dé­jeu­ner. C’était sur­réel!»

06

The Weeknd veille ja­lou­se­ment sur sa vie pri­vée. Même sa pré­sence lors des soi­rées hol­ly­woo­diennes, bien que re­mar­quée par les mé­dias, de­meure tou­jours très dis­crète. L’ar­tiste pré­fère se dé­voi­ler dans sa mu­sique: il évoque fré­quem­ment ses an­nées de dé­lin­quance, ses dé­cep­tions amou­reuses, ses re­mises en ques­tion et sa dif­fi­cul­té à vivre avec les aléas de la gloire. L’en­tre­vue in­time qu’il a ac­cor­dée au ma­ga­zine Va­rie­ty, au prin­temps, était d’ailleurs la pre­mière en cinq ans! «J’ai plus de fa­ci­li­té à par­ler des choses qui ne concernent que moi. C’est plus dif­fi­cile quand il y a d’autres per­sonnes im­pli­quées.»

07

La star a no­tam­ment ré­vé­lé que la chan­son Faith, qui fi­gure sur son nou­vel al­bum, évo­quait la pé­riode la plus sombre de sa vie. «C’était au­tour de 2013 ou 2014, quand je suis de­ve­nu cé­lèbre. Je me sen­tais bal­lo­té et je vi­vais des choses dif­fi­ciles dans ma vie pri­vée. C’était une pé­riode digne d’une rock star et dont je ne suis pas très fier.» En jan­vier 2015, le jeune homme a même été ar­rê­té après avoir frap­pé un po­li­cier à Las Ve­gas. «La si­rène qu’on en­tend à la fin de la chan­son re­pré­sente ce mo­ment, quand j’étais as­sis à l’ar­rière de la voi­ture de po­lice.»

08

La vie du chan­teur a pris un nou­veau tour­nant quand il a ren­con­tré la man­ne­quin Bel­la Ha­did, qu’il a com­men­cé à fré­quen­ter au dé­but de 2015. Après s’être af­fi­ché au fes­ti­val Coa­chel­la, le couple a fait ses dé­buts of­fi­ciels en 2016 lors de la cé­ré­mo­nie des Gram­my Awards. Après s’être quit­tés à la fin de 2016, les tour­te­reaux ont re­mis le cou­vert en 2018, mais en vain. De­puis l’été 2019, ils se contentent d’une re­la­tion ami­cale.

09

Après sa pre­mière rup­ture avec Ha­did, The Weeknd s’est en­ti­ché de la chan­teuse Se­le­na Go­mez, qu’il a com­men­cé à fré­quen­ter en jan­vier 2017. En sep­tembre de cette même an­née, le couple a em­mé­na­gé sous le même toit. Tou­te­fois, il faut croire que la co­ha­bi­ta­tion ne s’est pas pas­sée comme pré­vu, car la rup­ture des stars est sur­ve­nue à peine un mois plus tard.

10

L’ar­tiste to­ron­tois a col­la­bo­ré avec de grands noms de la mu­sique, dont Ed Shee­ran, La­na Del Rey, Beyon­cé, Daft Punk, Ka­nye West, Ken­drick La­mar, Drake et Tra­vis Scott. «Une col­la­bo­ra­tion, c’est un peu comme un ma­riage: il faut construire notre re­la­tion avec l’autre», a-t-il men­tion­né à Va­rie­ty en évo­quant ses ami­tiés avec la chan­teuse La­na Del Rey et l’au­teur-com­po­si­teur à suc­cès Max Mar­tin.

11

Son qua­trième al­bum, Af­ter Hours, a été lan­cé le 20 mars, au tout dé­but du con­fi­ne­ment. La star a confié à Va­rie­ty qu’elle avait ca­té­go­ri­que­ment re­fu­sé d’en re­pous­ser la sor­tie. «Les fans at­ten­daient l’al­bum, et j’ai sen­ti que c’était mon de­voir de le sor­tir. Les pro­ba­bi­li­tés de suc­cès com­mer­cial ne jouaient pas en ma fa­veur, mais je m’en fou­tais. Je sa­vais que c’était im­por­tant pour eux.» La cri­tique s’est avé­rée di­thy­ram­bique, sa­luant le son à la fois com­mer­cial et ex­pé­ri­men­tal de ce nou­vel opus.

12

En créant la pièce Sca­red to Live, qui se trouve sur son der­nier al­bum, le jeune homme de 30 ans s’est per­mis d’échan­tillon­ner le re­frain ac­cro­cheur du suc­cès Your Song, d’El­ton John. «Abel a une vi­sion ar­tis­tique unique, a rap­pe­lé la star bri­tan­nique à Va­rie­ty. C’est la marque de com­merce d’un créa­teur de gé­nie qui est là pour de bon.»

13

En no­vembre, The Weeknd a ex­pri­mé pu­bli­que­ment sa dé­cep­tion après avoir vu son nou­vel al­bum igno­ré par l’or­ga­ni­sa­tion des Gram­my Awards; Af­ter Hours n’a ré­col­té au­cune no­mi­na­tion. «Les Gram­mys de­meurent cor­rom­pus, a-t-il écrit sur Twit­ter. Vous de­vez, à moi, à mes fans et à l’in­dus­trie, da­van­tage de trans­pa­rence.» Le pré­sident par in­té­rim de la Re­cor­ding Aca­de­my, Har­vey Ma­son Jr., a four­ni une ex­pli­ca­tion la­bo­rieuse, di­sant res­sen­tir de l’empathie pour le chan­teur.

14

La star ca­na­dienne pos­sède une for­tune éva­luée à 100 mil­lions de dol­lars dont elle aime faire bon usage. The Weeknd a no­tam­ment ver­sé un mil­lion de dol­lars pour ve­nir en aide aux mu­si­ciens vic­times de la co­vid-19 et aux tra­vailleurs de la san­té de sa ré­gion na­tale. Il a aus­si contri­bué à hau­teur de plu­sieurs cen­taines de mil­liers de dol­lars au mou­ve­ment Black Lives Mat­ter.

15

Ce­lui qui aime in­ter­pré­ter dif­fé­rents per­son­nages dans ses vi­déo­clips a fait ses dé­buts au ci­né­ma en 2019 dans le film in­dé­pen­dant Un­cut Gems, réa­li­sé par Jo­shua et Ben Saf­die. Il y tient son propre rôle avec brio.

 ??  ??
 ??  ?? La re­la­tion du chan­teur avec Se­le­na Go­mez, en 2017, a été de courte du­rée.
La re­la­tion du chan­teur avec Se­le­na Go­mez, en 2017, a été de courte du­rée.
 ??  ?? L’ar­tiste et Bel­la Ha­did au ga­la du Met, au dé­but de leur re­la­tion, en 2016.
L’ar­tiste et Bel­la Ha­did au ga­la du Met, au dé­but de leur re­la­tion, en 2016.
 ??  ?? Jim Car­rey et Ca­me­ron Diaz, dans Le masque.
Jim Car­rey et Ca­me­ron Diaz, dans Le masque.
 ??  ?? The Weeknd a lan­cé jus­qu’ici quatre al­bums stu­dio, et les deux der­niers,
Star­boy et
Af­ter Hours, ont connu un énorme suc­cès.
The Weeknd a lan­cé jus­qu’ici quatre al­bums stu­dio, et les deux der­niers, Star­boy et Af­ter Hours, ont connu un énorme suc­cès.

Newspapers in French

Newspapers from Canada