7 Jours

Sébastien Delorme

DE RETOUR SUR LES PLATEAUX APRÈS UN REPOS BIEN MÉRITÉ

- PAR DANIEL DAIGNAULT

Sébastien Delorme est en grande forme et, disons-le, fort reposé après avoir passé l’été à parcourir le Québec avec ses proches. Nous l’avons rencontré alors qu’il participai­t au lancement d’une collecte de fonds pour Ruban Rose initiée par Myriam Bureau, qui s’est battue contre le cancer du sein.

Sébastien, tu n’as pas hésité à participer à ce projet?

Non. Quand on m’a contacté pour que je participe à cette initiative en vue d’amasser des fonds pour vaincre le cancer du sein, j’ai accepté tout de suite. Moi, ça me touche les gens qui arrivent à s’en sortir et qui, à l’aide de projets, se changent les idées, vont de l’avant et donnent aux autres. Je considère qu’en étant proactif, on se donne de l’espoir et on en donne aux autres aussi, en plus de se fixer des objectifs. J’aime bien cette façon de faire et de voir la vie par rapport à toutes les difficulté­s qu’on traverse. Myriam fait du triathlon et elle organise des randonnées en montagne pour des groupes, des choses qui me touchent vraiment.

As-tu passé un bel été en vacances?

Oui, j’ai fait du vélo et j’ai loué un VanLife pour l’été. C’est la grosse mode. En février dernier, j’ai entendu Isabelle Maréchal demander à ses auditeurs, à son émission, ce qu’ils comptaient faire cet été. Je me suis dit: «Hey! C’est vrai, qu’est-ce qu’on va faire, nous, cet été?» Je n’ai pas de chalet et je ne connais personne qui en a un, alors j’ai eu l’idée de me louer un chalet qui roule! Je savais que Guillaume Lemay-Thivierge avait déjà fait affaire avec VanLife Mtl, alors j’ai loué un véhicule pour l’été.

Tu as donc fait pas mal de route?

Je me suis promené partout au Québec. Je suis allé dans Charlevoix, à Québec — j’arrive du Village Vacances Valcartier avec ma fille —, et je suis aussi allé dans les Cantons-de-l’Est. On est également allés à Sandbanks, en Ontario. Je peux dire que j’en ai vraiment profité. Je me suis aussi équipé d’un vélo de montagne, ce qui m’a permis de découvrir un nouveau sport. Mon but est d’essayer tous les sports possibles! Je suis moins compétitif qu’avant et vraiment plus curieux. J’ai envie de tout faire. Enfin, Pat Godin et moi, on est allés faire cinq sommets en cinq jours à Charlevoix. C’était magnifique et extraordin­aire!

Finalement, j’en conclus que tu as adoré cette vie de nomade?

Oui, et j’ai aimé conduire le van. C’est vraiment une maison; il y a une salle de bains, un rond de poêle, un frigo, un lit et ça fonctionne avec des panneaux solaires. Et quand mon fils a décidé de venir, j’ai fait ajouter un autre lit. On était alors quatre dans le van; c’était vraiment la totale, une belle façon de voyager et de prendre des vacances. Ç’a été un très bel été. On est vraiment autonome avec un véhicule comme celui-là. On peut partir en un rien de temps, puisque tout est dans le van. On fait une petite épicerie, on remplit des bidons d’eau et on est partis!

Est-ce que les vacances sont terminées pour toi?

Oui, j’ai remis le van le 23 juillet, et j’ai recommencé à travailler sur le plateau de District 31 lundi dernier. Depuis cinq ans, je ne fais quasiment que cette série. J’ai participé à La dérape, mais sinon, je rembarque sur «la grosse run»!

J’imagine que vous étiez tous curieux de voir ce que Luc Dionne a écrit?

Bien oui! Ça fait quatre mois qu’on attendait de savoir ce qui allait se passer dans la nouvelle saison. J’ai reçu les textes au début de juillet.

Y aura-t-il de l’action pour ton personnage de Poupou?

Je ne peux rien dire, mais je tripe. C’est toujours bien écrit, les intrigues sont bonnes et je suis bien content.

Est-ce qu’on va revoir ton fils dans District 31?

Non, pas dans District. Il commence sa deuxième année au Conservato­ire d’art dramatique.

Rencontres au sommet, dès le mercredi 25 août 21 h, à Évasion. District 31, dès le lundi 13 septembre 19 h, à Radio-Canada. La dérape, disponible sur Club illico.

Sébastien a participé à Rencontres au sommet, la nouvelle émission animée par Patrice Godin, dans laquelle on pourra aussi voir Guillaume LemayThivi­erge, Émily Bégin et Sabrina Cournoyer.

«Pat Godin et moi, on a fait cinq sommets en cinq jours à Charlevoix. C’était magnifique et extraordin­aire!»

 ??  ??
 ??  ?? «Je ne peux rien dire sur District 31, mais je tripe. C’est toujours bien écrit, les intrigues sont bonnes et je suis bien content.»
«Je ne peux rien dire sur District 31, mais je tripe. C’est toujours bien écrit, les intrigues sont bonnes et je suis bien content.»
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada