7 Jours

LES 7 ENVIES DE...

Marie-Soleil Michon

-

1 JE NE VEUX PLUS…

«Attendre avant de réaliser mes rêves. On vit ici et maintenant; la pandémie nous a rappelé ça durement. À la mi-quarantain­e, l’urgence de vivre me frappe de plein fouet. Le meilleur exemple de ça, c’est mon déménageme­nt dans les Cantonsde-l’Est. J’en rêvais depuis longtemps. Mon chum et moi pensions faire ça dans 5 ou 10 ans, mais on s’est finalement dit: “Go, on plonge!” Et on est ravis de notre décision. Chaque jour j’essaie de mettre en oeuvre un petit quelque chose qui me fait plaisir et dont j’ai envie. Je tente vraiment d’arrêter de reporter mes rêves à plus tard.»

2 JE SOUHAITE…

«Faire ce que je fais encore très longtemps. Ça fait déjà 25 ans que j’exerce ce métier, que j’adore. Je tripe tellement à faire de la radio! Et si on me disait que j’en ai encore pour 20 ans à animer Ça vaut le coût, je sauterais de joie! Par ailleurs, depuis que je vis à la campagne, j’ai une nouvelle passion: j’aime cueillir des fleurs dans les champs pour me faire de beaux bouquets champêtres. Alors je souhaite avoir toujours des fleurs fraîches à la maison. Dites-vous que quand je ne cours pas les vignobles, je cours les fermes florales! (rires)»

JE VEUX...

«Passer encore plus de temps avec mes neveux, Henri, qui a 12 ans, et Léonard, qui en a 11, et ma

nièce, Victoria, âgée de 8 ans. Ce sont les enfants de

mon frère et je suis très proche d’eux depuis leur naissance. Durant la pandémie, j’ai trouvé ça extrêmemen­t

difficile d’être éloignée d’eux. Heureuseme­nt, l’hiver

dernier on avait recommencé à faire du ski ensemble.

Honnêtemen­t, je viens de passer un des plus beaux

étés de ma vie avec eux. Comme je n’ai pas d’enfants,

planifier du temps avec mes trois trésors est devenu une grande priorité dans ma vie. Ça donne une bonne pause aux parents et ça m’apporte tellement! Les voir grandir et évoluer, c’est un grand bonheur!»

4 J’ASPIRE À…

«Lire encore plus! Je suis une très grande lectrice; j’adore lire! Même si, durant la pandémie, j’ai eu de la difficulté à plonger dans de bons romans, car toute l’actualité me troublait, j’aspire vraiment à lire tout ce qui se trouve sur ma liste de livres à découvrir. Et si je peux faire une suggestion de lecture, mon dernier coup de coeur littéraire, c’est le roman Faire les sucres, de Fanny Britt, que j’ai adoré!»

5 J’AIMERAIS ÊTRE MOINS…

«Souvent Ça m’aiderait probableme­nt sur mon ordinateur à mieux et sur gérer les mon réseaux anxiété. sociaux. Je crois qu’on est très nombreux à passer trop de temps là-dessus, et ça alimente toutes sortes d’angoisses. On le dit tous qu’il faudrait décrocher plus souvent, mais on ne le fait pas vraiment. Pour ma part, ça fait aussi partie de mon travail d’être sur les réseaux sociaux, alors je suis un peu coincée dans cet engrenage.»

6 JE COMPTE…

«Vraiment sur l’activité physique et l’alimentati­on saine pour me garder en santé longtemps. Plus j’avance en âge, plus je constate que certaines personnes autour de moi commencent à avoir des problèmes de santé. Ça me fait faire de grosses prises de conscience. Ces deux éléments font partie de mon mode de vie depuis mon enfance, mais c’est encore plus important depuis les dernières années, avec la quarantain­e et surtout depuis l’arrivée de la périménopa­use. Je cuisine beaucoup et j’aimerais avoir mon propre potager, mais je n’ai vraiment pas le pouce vert... Je tue tout ce qui est vivant et vert, alors vive nos cultivateu­rs! (rires) J’ai réalisé que je ne peux plus faire d’excès et, pour arriver à faire tout ce dont j’ai envie, je dois faire très attention à ma santé, car la vie est courte.»

7 J’AIMERAIS ÊTRE PLUS…

«Sereine! J’ai toujours considéré être une personne assez stressée et nerveuse, mais au fil des années j’ai trouvé plein d’outils pour m’aider avec tout ça, dont le temps que je passe avec mes neveux et ma nièce. Ça me fait décrocher et vivre pleinement le moment présent. J’ai aussi consulté une psychologu­e pendant plusieurs années, et elle m’a vraiment aidée. Je dois faire attention, car j’ai tendance à anticiper les choses, au point de dire: “Le pire peut arriver; je suis prête!” (rires) Disons qu’on vit dans une période anxiogène très difficile et j’essaie de mieux me contrôler et de demeurer calme et sereine à travers tout ça.»

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ?? Se reconnecte­r avec la nature et ses bienfaits…
Se reconnecte­r avec la nature et ses bienfaits…
 ??  ??
 ??  ?? «Avec ma nièce, Victoria.»
«Avec ma nièce, Victoria.»
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada