SHANNEX PREND LE CONTRÔLE EN DOUCE

Le Par­ti vert du Nou­veau-Bruns­wick dé­nonce ce qu’il qua­li­fie être une stra­té­gie pour la pri­va­ti­sa­tion des soins de longue du­rée au Nou­veau-Bruns­wick.

Acadie Nouvelle - - LA UNE - Pa­trick La­celle pa­trick.la­celle@aca­die­nou­velle.com @pa­tri­ck­la­celle

Au Nou­veau-Bruns­wick, les foyers de soins sont gé­rés par des or­ga­nismes sans but lu­cra­tif. Du moins, c’était le cas jus­qu’en 2008 lorsque les pre­miers pro­jets de Shannex ont été an­non­cés, à Ri­ver­view et à Fre­de­ric­ton.

Shannex est une en­tre­prise pri­vée en ex­pan­sion au Nou­veau-Bruns­wick. Les foyers de soins que l’en­tre­prise néo-écos­saise construit suivent un mo­dèle d’af­faires par­ti­cu­lier qui com­prend aus­si des cam­pus de re­traite.

Il y a six foyers de soins pri­vés dans la pro­vince, tous opé­rés par Shannex. Il en reste 62 qui sont à ma­jo­ri­té sans but lu­cra­tif.

Da­vid Coon, le chef du Par­ti vert au Nou­veau-Bruns­wick, a ten­té d’avoir les dé­tails des en­tentes entre le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial et Shannex. Après une de­mande d’ac­cès à l’in­for­ma­tion, le contrat a été ren­du pu­blic, mais les par­ties né­ces­saires à l’en­tente ont été ca­viar­dées. Pour ob­te­nir ces in­for­ma­tions, M. Coon s’est ren­du jus­qu’en cour où il a été dé­bou­té par la juge Ju­dy Clenn­de­ning.

«C’est im­pos­sible de bien com­prendre parce qu’il n’y pas d’in­for­ma­tion. La vé­ri­fi­ca­trice gé­né­rale a de­man­dé un rap­port sur le fi­nan­ce­ment des foyers de soins pri­vés, mais ça n’existe pas. J’ai cher­ché à ob­te­nir l’in­for­ma­tion, mais à la fin la cour a dé­ci­dé de gar­der cette in­for­ma­tion se­crète», a in­di­qué M. Coon à l’Aca­die Nou­velle.

En 2017, Shannex a ob­te­nu un contrat pour rem­pla­cer deux foyers de soins sans but lu­cra­tif à Mi­ra­mi­chi, le Mi­ra­mi­chi Se­nior Ci­ti­zens Home et le Mount St. Jo­seph Nur­sing Home. Une pé­ti­tion s’op­po­sant au pro­jet de l’en­tre­prise pri­vée au­rait été si­gnée par 11 000 per­sonnes.

«Clai­re­ment, le gou­ver­ne­ment a lan­cé une po­li­tique pour la pri­va­ti­sa­tion des foyers de soins. C’est in­ac­cep­table pour le Par­ti vert. C’est in­ac­cep­table pour moi. Je suis très content du sys­tème ac­tuel de foyers de soins sans but lu­cra­tif», a pré­ci­sé M. Coon.

Les de­mandes d’en­tre­vue au­près de la di­rec­tion des foyers de Mi­ra­mi­chi concer­nant cette af­faire sont res­tées lettre morte.

«Ils ont je­té l’éponge», croit le di­rec­teur gé­né­ral par in­té­rim de l’As­so­cia­tion fran­co­phone des aî­nés du Nou­veau-Bruns­wick, Jean-Luc Bélanger.

L’as­so­cia­tion craint aus­si la pri­va­ti­sa­tion et le mo­no­pole qui pour­rait s’en suivre.

«Ils ont com­men­cé et ils vont avoir le mo­no­pole des foyers de soins au Nou­veauB­runs­wick. Ça veut dire qu’ils vont pou­voir aus­si gé­rer les coûts et les prix. On ne connaît pas la na­ture des contrats. On ne peut pas avoir ac­cès», a avan­cé M. Bélanger.

La perte de ges­tion d’or­ga­nisme com­mu­nau­taire, comme à Mi­ra­mi­chi et po­ten­tiel­le­ment à She­diac, in­quiète aus­si l’or­ga­nisme de M. Bélanger.

«Ce gou­ver­ne­ment est en train d’en­le­ver aux com­mu­nau­tés et aux ci­toyens des élé­ments où il peuvent contri­buer et ap­por­ter des chan­ge­ments dans leur com­mu­nau­té. C’est un gou­ver­ne­ment qui semble vou­loir en­le­ver toutes les res­pon­sa­bi­li­tés que les com­mu­nau­tés ou les ci­toyens ont pour les mettre dans les mains du pri­vé. Pour nous c’est un manque de confiance du gou­ver­ne­ment en­vers les ci­toyens.»

- Archives

Shannex a construit ce foyer de soins en 2008 à Fre­de­ric­ton, au coût de de 30 mil­lions $.

Comments

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.