Dieppe met le pa­quet pour convaincre ses ci­toyens d’adop­ter le trans­port en com­mun

La Ville de Dieppe en­vi­sage d’of­frir un ser­vice de trans­port en com­mun gra­tuit à ses ci­toyens. Entre temps, la mu­ni­ci­pa­li­té bo­ni­fie le ser­vice dé­jà of­fert.

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - pa­trick.la­celle@aca­die­nou­velle.com @pa­tri­ck­la­celle

Une des fai­blesses de Dieppe, dé­mon­trée par un son­dage de la Chambre de commerce du Grand Monc­ton, est le trans­port en com­mun. Le conseil mu­ni­ci­pal compte amé­lio­rer la si­tua­tion.

Dès le 15 juillet, les au­to­bus dou­ble­ront le nombre de voyages dans la ci­té aca­dienne. Alors que la ma­jo­ri­té des cir­cuits sont of­ferts chaque heure en se­maine, l’en­semble des tra­jets se­ront ef­fec­tués toutes les 30 mi­nutes à comp­ter du mois prochain.

«Ce qui va ar­ri­ver à Dieppe, c’est que nous al­lons avoir du ser­vice toutes les 30 mi­nutes sur tous nos tra­jets en se­maine. C’est quand même sub­stan­tiel comme amé­lio­ra­tion parce qu’ac­tuel­le­ment nous avons du ser­vice aux 30 mi­nutes sur un seul tra­jet (le 94) et sur deux autres aux heures de pointe», ex­plique Luc Ri­chard, res­pon­sable des trans­ports en com­mun à Dieppe.

Le nombre d’heures de ser­vice pas­se­ra de 12 399 heures par an­née à 14 599 heures.

La mu­ni­ci­pa­li­té ne compte pas s’ar­rê­ter là. Le but est d’of­frir des tra­jets chaque 15 mi­nutes et aus­si d’amé­lio­rer le ser­vice en fin de se­maine. Ul­ti­me­ment, le conseil mu­ni­ci­pal compte même of­frir le ser­vice gra­tui­te­ment à ses ci­toyens.

«Je sens qu’il y a un mou­ve­ment au­tour de la table du conseil, au cours des trois der­nières an­nées, de peut-être même consi­dé­rer l’au­to­bus gra­tuit pour les gens de Dieppe», a avan­cé le maire de Dieppe, Yvon La­pierre.

Il faut être «au­da­cieux» pour in­ci­ter les gens à adop­ter d’autres modes de trans­port et ain­si ré­duire les bou­chons de cir­cu­la­tion et faire du bien à l’en­vi­ron­ne­ment. Le but pour M. La­pierre est d’in­fluen­cer le reste de la ré­gion mé­tro­po­li­taine du Grand Monc­ton à faire de même.

«On dit tou­jours que pour vivre à Dieppe, tu as be­soin de deux au­tos. Non. Je pense qu’il faut vrai­ment chan­ger la note et ré­duire notre em­preinte de car­bone», a-t-il confié.

«C’est le genre de dis­cus­sions qu’on au­ra au­tour de la table dans les pro­chains mois alors que nous pré­pa­rons le prochain bud­get», a ajou­té M. La­pierre.

Le ser­vice de trans­port en com­mun of­fert à Dieppe par Co­diac Trans­po gé­nère des re­ve­nus de près de 300 000$ par an­née et c’est en aug­men­ta­tion. Ces gains servent à payer la fac­ture du ser­vice. Se­lon le maire ce­la re­pré­sente moins d’un cent sur le taux d’im­po­si­tion. Ce se­rait aus­si moins dis­pen­dieux d’offre un ser­vice sans frais aux usa­gers que de construire de nou­velles routes.

«Si la com­mu­nau­té conti­nue à gran­dir, ça au­ra un im­pact sur la conges­tion rou­tière et le nombre d’au­tos si on n’a pas de mode de trans­port al­ter­na­tif. Mieux vaut pré­ve­nir que gué­rir. Construire ou élar­gir une route coûte beau­coup plus cher que d’of­frir des moyens al­ter­na­tifs de trans­port pour que les gens puissent avoir une voi­ture plu­tôt que deux voi­tures à la mai­son», a in­di­qué M. Ri­chard.

À Monc­ton, on amé­liore le ser­vice et la fré­quence à la­quelle il est of­fert, mais on n’en­vi­sage pas de l’of­frir gra­tui­te­ment. Il faut dire qu’à Dieppe, il y trois tra­jets et à Monc­ton, il y en a 16, sans comp­ter ceux de Ri­ver­view.

«Ici, ce se­rait très dif­fi­cile et très dis­pen­dieux de pen­ser à of­frir un ser­vice gra­tuit. Très peu de mu­ni­ci­pa­li­tés le font au Ca­na­da. Ce se­rait très dis­pen­dieux. Ça reste quand même un moyen de trans­port, si on le com­pare à l’achat d’un vé­hi­cule, l’es­sence, les as­su­rances et le sta­tion­ne­ment, c’est un moyen de trans­port plus éco­no­mique», a dit Isa­belle Le­Blanc

Monc­ton a aus­si ré­cem­ment re­nou­ve­lé sa flotte d’au­to­bus. Un tra­jet coûte 2,50$.

Les bou­chons de cir­cu­la­tion vers Dieppe, à par­tir de Monc­ton, sont fréquents.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.