DROITS LIN­GUIS­TIQUES: UNE STRA­TÉ­GIE RIS­QUÉE POUR BLAINE HIGGS

Acadie Nouvelle - - LA UNE -

La So­cié­té de l’Aca­die du Nou­veau-Bruns­wick (SANB) s’in­quiète d’une prise de po­si­tion du chef du Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur du Nou­veau-Bruns­wick. Blaine Higgs a ré­cem­ment confié à Ra­dioCa­na­da qu’il comp­tait faire pas­ser les qua­li­fi­ca­tions pro­fes­sion­nelles avant les com­pé­tences lin­guis­tiques lors des em­bauches dans la fonc­tion pu­blique si son par­ti rem­porte les élec­tions le 24 sep­tembre. Se­lon la SANB, M. Higgs tente de «ral­lier der­rière lui un seg­ment de la po­pu­la­tion qui sou­hai­te­rait l’abo­li­tion du bi­lin­guisme of­fi­ciel». «En 2018, il est in­ad­mis­sible que le chef d’un par­ti politique au Nou­veau-Bruns­wick tienne des pro­pos ou­ver­te­ment an­ti-bi­lin­guisme», a dé­cla­ré Joey Cou­tu­rier, pré­sident par in­té­rim de la SANB. «Par ses pro­pos, M. Higgs cherche à at­ti­ser des ten­sions lin­guis­tiques sous-ja­centes pour son propre gain politique. J’ex­horte les réels pro­gres­sistes de la pro­vince à dé­non­cer les pro­pos de M. Higgs.» M. Cou­tu­rier ac­cuse éga­le­ment le pre­mier mi­nistre Brian Gal­lant de faire preuve d’une «ap­pro­ba­tion ta­cite» des pro­pos de Blaine Higgs en ne les condam­nant pas pu­bli­que­ment. - AN

Blaine Higgs

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.