HO­MARD: NOU­VELLES ZONES FER­MÉES

L’ob­ser­va­tion de ba­leines a dé­clen­ché la fer­me­ture d’une autre zone de pêche

Acadie Nouvelle - - LA UNE -

L’ob­ser­va­tion de cinq ba­leines noires au large de la Pé­nin­sule aca­dienne dé­clenche la fer­me­ture d’une im­por­tante zone de pêche au ho­mard.

Sur la «Carte in­ter­ac­tive au su­jet des der­nières ob­ser­va­tions des ba­leines noires», dis­po­nible sur le site in­ter­net du mi­nis­tère des Pêches et des Océans (MPO), on peut voir que les cinq mam­mi­fères ma­rins en voie de dis­pa­ri­tion ont été ob­ser­vés le sa­me­di 9 juin.

Leur pré­sence entre l’île Mis­cou et les vil­lages de Newport et Chand­ler, au Qué­bec, a été confir­mée par ob­ser­va­tion vi­suelle. Vers 18h, lun­di, le MPO a émis un avis aux pê­cheurs an­non­çant la fer­me­ture tem­po­raire d’un mi­ni­mum de 15 jours de 10 qua­dri­la­tères de pêche. Une longue par­tie de la côte de la Gas­pé­sie est tou­chée, ain­si que la côte nord de l’île Mis­cou et les eaux en­vi­ron­nantes.

Les pê­cheurs - qui com­prennent des ho­mar­diers et des cra­biers - de­vront le­ver les ca­siers avant le 15 juin à 16h. Le dé­lai ha­bi­tuel de re­trait des ca­siers a été pro­lon­gé de 48 heures en rai­son des vents forts.

L’an­nonce a lieu seule­ment quatre jours après que le mi­nis­tère ait re­fu­sé d’ins­tau­rer une so­lu­tion pro­po­sée par l’Union des pê­cheurs des Ma­ri­times et le Re­grou­pe­ment des pê­cheurs pro­fes­sion­nels du sud de la Gas­pé­sie. Ils de­man­daient que les eaux peu pro­fondes, de 10 brasses ou moins (18 mètres), soient exemp­tées des fer­me­tures. Se­lon eux, les ba­leines noires ne s’aven­turent pra­ti­que­ment ja­mais dans des eaux aus­si peu pro­fondes.

Dans un com­mu­ni­qué émis au dé­but de la se­maine der­nière, l’UPM af­fir­mait que la fer­me­ture d’un qua­dri­la­tère comme le GY34, si­tué di­rec­te­ment à l’est de l’île Mis­cou, pro­vo­que­rait des pertes éco­no­miques quo­ti­diennes de plus de 3 mil­lions $ dans les com­mu­nau­tés cô­tières.

Les fer­me­tures de zones de pêche ont lieu cette an­née en ré­ac­tion au dé­cès d’une dou­zaine de ba­leines noires de l’At­lan­tique Nord dans le golfe du Saint-Laurent en 2017. La vague de dé­cès a sus­ci­té de vives ré­ac­tions d’in­ter­ve­nants in­quiets pour la pé­ren­ni­té de l’es­pèce en voie de dis­pa­ri­tion.

Il ne res­te­rait plus que 450 spé­ci­mens du mam­mi­fère ma­rin au monde.

Des au­top­sies ef­fec­tuées sur les ba­leines mortes ont per­mis de conclure que cer­tains dé­cès ont été cau­sés par l’em­pê­tre­ment avec des ca­siers de pêche, alors que d’autres sont dues à des col­li­sions avec des ba­teaux.

Une zone de pêche au coeur du golfe a été fer­mée avant le dé­but de la pêche au crabe des neiges et du ho­mard, le 28 avril. C’est ce qu’on ap­pelle la zone de fer­me­ture sta­tique. Plus de 90% des ba­leines ob­ser­vées en 2017 ont été vues dans ces eaux.

Le MPO a aus­si iden­ti­fié une vaste zone sus­cep­tible de fer­me­tures tem­po­raires, soit les zones de fer­me­ture dy­na­mique. Dès qu’une ba­leine est ob­ser­vée, le qua­dri­la­tère de pêche dans le­quel elle se re­trouve ain­si que tous les qua­dri­la­tères avoi­si­nants sont fer­més pen­dant une pé­riode mi­ni­male de 15 jours.

Ven­dre­di der­nier, le MPO a an­non­cé la fer­me­ture d’un 51e qua­dri­la­tère de pêche si­tué près de la côte gas­pé­sienne, près de Per­cé.

D’ici à ven­dre­di soir, 61 qua­dri­la­tères de pêche se­ront par­tiel­le­ment ou com­plè­te­ment fer­més.

Cinq ba­leines noires ont été ob­ser­vées au nord de la Pé­nin­sule aca­dienne, sa­me­di der­nier. - Ar­chives

jean-marc.doi­ron@aca­die­nou­velle.com @jm­doi­ronAN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.