Le quai flot­tant de Camp­bell­ton fonc­tion­nel d’ici quelques se­maines

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

Le nou­veau quai flot­tant de Camp­bell­ton vient tout juste d’être ins­tal­lé et de­vrait pou­voir ac­cueillir ses pre­miers uti­li­sa­teurs d’ici quelques se­maines.

Par­mi les derniers pro­jets d’im­por­tance or­ches­trés par l’an­cien maire de Camp­bell­ton, Bruce MacIn­tosh, le quai flot­tant com­plète du coup – avec le cam­ping pour VR, le Centre d’Ex­pé­rience de la ri­vière Res­ti­gouche, le sen­tier pé­destre et la sec­tion des kiosques – sa vi­sion du sec­teur ri­ve­rain de la Ville… ou du moins une bonne par­tie.

Si­tué sur la Res­ti­gouche à la hau­teur du Centre d’in­for­ma­tions tou­ris­tiques, il per­met­tra à de pe­tites em­bar­ca­tions d’y ac­cos­ter, ce qui n’était plus pos­sible de­puis des lustres en rai­son de l’état de dé­la­bre­ment avan­cé de l’an­cien quai fixe.

Bien qu’il soit à l’eau, le quai n’est par contre pas en­core prêt à être uti­li­sé.

«Il y a en­core quelques travaux qui doivent être ef­fec­tués, comme l’ins­tal­la­tion du ter­ras­se­ment et de pan­neaux. Et il fau­dra aus­si que le con­seil s’en­tende sur les for­ma­li­tés d’uti­li­sa­tion et de ges­tion du quai (coût, du­rée, sorte d’uti­li­sa­teurs, etc.), ce qui n’a pas en­core été dé­ter­mi­né. Mais le but est de l’avoir en fonc­tion cet été, pour le dé­but juillet si pos­sible», ex­prime An­dré Ber­nard, in­gé­nieur de la Ville et di­rec­teur des opé­ra­tions.

Le but ini­tial du pro­jet était de per­mettre aux ama­teurs de sports nau­tiques de s’amar­rer près du centre-ville.

«L’idée est d’avoir da­van­tage de tou­ristes. Il y a beau­coup de gens qui na­viguent sur la baie et qui ai­me­raient se sta­tion­ner chez nous pen­dant quelques heures, voir une jour­née, afin d’al­ler au res­to, faire du ma­ga­si­nage, as­sis­ter à un fes­ti­val. Ce se­ra dé­sor­mais une pos­si­bi­li­té. Mais puis­qu’on n’a pas d’élec­tri­ci­té ni d’autres ser­vices sur le quai, il ne se­ra pas un en­droit où amar­rer son ba­teau pen­dant l’été en­tier comme on voit à la ma­ri­na de Dal­hou­sie par exemple. Ce n’est pas fait pour ça», in­dique M. Ber­nard.

An­non­cée en 2016 avant les élec­tions mu­ni­ci­pales, la struc­ture ar­rive avec deux ans de re­tard. Elle est aus­si beau­coup plus pe­tite qu’au dé­part. Ini­tia­le­ment, le quai de­vait faire 300 pieds. Pour des rai­sons de coûts, le pro­jet a été ra­me­né à 180 pieds.

«Mais on a tou­jours la pos­si­bi­li­té de le ral­lon­ger si ja­mais on voit que c’est un suc­cès et que les fonds suivent. Il a été conçu en fonc­tion de pou­voir prendre de l’ex­pan­sion», ex­plique M. Ber­nard.

D’une va­leur es­ti­mée à quelque 750 000$ à l’époque, cette op­tion a été pri­vi­lé­giée à celle de la construc­tion d’une struc­ture fixe. Le pro­jet ré­vi­sé à la baisse se­rait da­van­tage de l’ordre des 300 000$.

À no­ter que le quai a été conçu de sorte à être re­ti­ré de la ri­vière à l’au­tomne.

«En rai­son du fort mou­ve­ment de glace sur la Res­ti­gouche au prin­temps, ç’au­rait été im­pen­sable de le lais­ser là. Il ne tien­drait tout sim­ple­ment pas le coup», note l’in­gé­nieur.

Le quai flot­tant de Camp­bell­ton a été ins­tal­lé cette se­maine. Il n’est tou­te­fois pas en­core plei­ne­ment fonc­tion­nel. - Aca­die Nou­velle: Jean-François Bois­vert

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.