ÉLEC­TRI­CI­TÉ: HAUSSE DES TA­RIFS MOINS IM­POR­TANTE QUE PRÉ­VU

Les ta­rifs d’élec­tri­ci­té aug­men­te­ront mer­cre­di au Nou­veau-Bruns­wick. Cette hausse se­ra ce­pen­dant beau­coup moins im­por­tante que pré­vu.

Acadie Nouvelle - - LA UNE - Pa­trick.la­celle@aca­die­nou­velle.com @pa­tri­ck­la­celle

Le 1er août, la fac­ture des abonnés d’Éner­gie NB aug­men­te­ra de 0,88%. Plus pré­ci­sé­ment la ma­jo­ra­tion se­ra de 0,4% pour les pe­tites et moyennes en­tre­prises, mais de 0,96% pour les clients ré­si­den­tiels.

La hausse que ré­cla­mait d’abord Éner­gie NB à la Com­mis­sion de l’éner­gie et des ser­vices pu­blics était de 2%. Après un rè­gle­ment concer­nant la re­mise à neuf de la cen­trale de Pointe Le­preau, la so­cié­té de la Cou­ronne a ré­vi­sé sa de­mande à la baisse. Elle ré­cla­mait une aug­men­ta­tion moyenne de ses ta­rifs de 1,5%.

Ces re­ve­nus sup­plé­men­taires de­vaient per­mettre de sub­ven­tion­ner des pro­grammes, comme le dé­ploie­ment de comp­teurs in­tel­li­gents, dont le coût to­tal était es­ti­mé à plus de 122 mil­lions $. Éner­gie NB vou­lait aus­si in­ves­tir da­van­tage dans un pro­gramme d’éco­no­mie éner­gé­tique.

«La com­mis­sion a éli­mi­né cer­tains élé­ments que nous avons pro­po­sés, comme les comp­teurs in­tel­li­gents et toute l’in­fra­struc­ture qui al­lait avec ça, en plus de cer­tains autres pro­grammes. Donc, ils ont ré­vi­sé la de­mande. C’est tou­jours ba­sé sur nos be­soins en re­ve­nus», a ex­pli­qué Pa­trick La­croix, porte-pa­role d’Éner­gie NB.

La so­cié­té de la Cou­ronne jus­ti­fie cette plus ré­cente aug­men­ta­tion par les in­ves­tis­se­ments qui ont dû être faits sur le ré­seau afin de le rendre plus ré­si­lient aux in­tem­pé­ries entre autres.

«Le pont La­mèque-Ship­pa­gan, on a fait beau­coup de tra­vail là-des­sus l’hi­ver der­nier», sou­ligne M. La­croix.

L’ÉQUI­VALENT D’UN CA­FÉ

La hausse re­pré­sente 1,60$ de plus par mois pour un client ré­si­den­tiel. Ça ne semble pas bien éle­vé, l’équi­valent d’un ca­fé, mais pour les gens à faible re­ve­nu, l’im­pact est bien réel, se­lon le Front com­mun pour la jus­tice so­ciale.

De­puis 2013, les aug­men­ta­tions se suc­cèdent. Le coût de l’élec­tri­ci­té a en fait aug­men­té d’en­vi­ron 9,5% en cinq ans. Pour­tant, les gens qui vivent de l’aide so­ciale re­çoivent tou­jours le même chèque men­suel de 537$ (pro­gramme d’aide tran­si­toire) pour une per­sonne vi­vant seule.

«C’est sûr que pour eux, ça au­ra un im­pact di­rect», sou­ligne Jean-Claude Basque, du Front com­mun pour la jus­tice so­ciale.

Il faut aus­si te­nir compte du coût de la vie qui aug­mente éga­le­ment chaque an­née. Une per­sonne qui re­çoit ce même chèque de 537$ de­puis 2013, elle se re­trouve avec l’in­fla­tion avec 46$ de moins dans les poches, tout sim­ple­ment parce que le coût de la vie a grim­pé d’un peu plus de 8,6% de­puis cinq ans se­lon la Banque du Ca­na­da.

En d’autres mots, ce qui coû­tait 537$ en pro­duits et ser­vices en 2013 au­rait au­jourd’hui une fac­ture to­tale d’en­vi­ron 583$.

Les moins nan­tis de la so­cié­té sont dé­fa­vo­ri­sés en termes d’ha­bi­ta­tion. Chauf­fer l’hi­ver est donc plus dis­pen­dieux.

«Sou­vent, les gens qui sont dans la pau­vre­té sont dans des mai­sons qui ne sont pas bien iso­lées, alors ça leur coûte tou­jours plus cher. C’est ça la réa­li­té», a rap­pe­lé M. Basque.

La so­lu­tion est simple, se­lon le Front com­mun pour la jus­tice so­ciale. Il suf­fi­rait d’al­lé­ger le far­deau fis­cal des plus dé­mu­nis en ma­jo­rant leurs pres­ta­tions d’aide so­ciale pour l’in­dexer à l’in­fla­tion.

«Évi­dem­ment, une des so­lu­tions, lors­qu’il y a des aug­men­ta­tions de ta­rifs, que ce soit de l’élec­tri­ci­té ou du chauf­fage, se­rait que ces aug­men­ta­tions soient re­flé­tées sur les taux de base (de l’aide so­ciale)», a-t-il pré­ci­sé. ■

La so­cié­té de la Cou­ronne jus­ti­fie cette plus ré­cente aug­men­ta­tion par les in­ves­tis­se­ments qui ont dû être faits sur le ré­seau afin de le rendre plus ré­si­lient aux in­tem­pé­ries. - Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.