Ex­pé­di­tives et convain­cantes, Bar­ty et Ste­phens se­ront des de­mi-fi­nales

Acadie Nouvelle - - COUPE ROGERS - Mi­chel La­marche

Après quatre jours de temps me­na­çant, peut-être qu’un peu de pluie à Mon­tréal au­rait fait plai­sir aux ama­teurs de ten­nis ven­dre­di après-mi­di. Ain­si, ils au­raient pu pas­ser plus de temps au­tour du court cen­tral du stade IGA.

Ki­ki Ber­tens et Anas­ti­ja Se­vas­to­va n’y ont vu que du feu contre Ash­leigh Bar­ty et Sloane Ste­phens, res­pec­ti­ve­ment, à la Coupe Ro­gers. Et du coup, les ama­teurs qui avaient ache­té des billets pour la ses­sion de jour n’au­ront pas vu beau­coup de ten­nis.

Bar­ty et Ste­phens ont eu be­soin, glo­ba­le­ment, de 125 mi­nutes pour mé­ri­ter leurs lais­sez-pas­ser pour les de­mi-fi­nales qui se­ront pré­sen­tées sa­me­di.

Bar­ty, une Aus­tra­lienne, a été la pre­mière à se mettre au bou­lot en éli­mi­nant Ber­tens, des Pays-Bas, 6-3, 6-1, en seule­ment 55 mi­nutes.

Alors que le score était de 4-3 à ser­vice égal, l’Aus­tra­lienne a ex­ploi­té la toute pre­mière balle de bris du match quand Ber­tens a ex­pé­dié un re­vers dans le fi­let.

Lors du chan­ge­ment de cô­tés qui a pré­cé­dé ce hui­tième jeu, Bar­ty avait de­man­dé la pré­sence de son en­traî­neur. À par­tir de ce mo­ment, Bar­ty n’a ac­cor­dé que dix points et ajou­té trois bris, in­cluant lors du jeu dé­ci­sif.

«Il y a un lien. J’ai un sa­pré bon en­traî­neur!, a-t-elle lan­cé en sou­riant. J’avais seule­ment be­soin d’être ras­su­rée, de lui dire com­ment je me sen­tais et d’al­ler cher­cher son opi­nion aus­si. Ab­so­lu­ment, il y a un lien.»

Bar­ty, qui a en­suite rem­por­té son match de quarts de fi­nale en double, af­fron­te­ra la ga­gnante du match entre la Rou­maine Si­mo­na Ha­lep, nu­mé­ro un mondiale, et la Fran­çaise Ca­ro­line Gar­cia. Cet af­fron­te­ment lan­çait la ses­sion de soi­rée ven­dre­di.

Exac­te­ment 90 mi­nutes après la vic­toire de Bar­ty, Ste­phens a ajou­té son nom au car­ré d’as en bat­tant la Let­tone Anas­ta­si­ja Se­vas­to­va en deux sets iden­tiques de 6-2, en 70 mi­nutes.

L’Amé­ri­caine de 25 ans a pris le contrôle du match en ga­gnant les cinq pre­miers jeux de la manche ini­tiale grâce à trois bris. Elle a amor­cé le deuxième set avec un autre bris, qu’elle a ja­lou­se­ment pro­té­gé jus­qu’à ce qu’elle en réa­lise un autre, au sep­tième jeu.

Lors de ses trois matchs en simple cette se­maine, Ste­phens n’a per­du que quatre jeux au pre­mier set.

«Ce n’est pas quelque chose à quoi je pense. Ce n’est pas ce que j’ai es­sayé de faire, mais c’est ce qui est ar­ri­vé. Je tâche seule­ment de jouer avec beau­coup d’éner­gie dès le dé­part», a-t-elle ré­pon­du lorsque ques­tion­né sur la qua­li­té de son jeu lors des manches ini­tiales.

En de­mi-fi­nale sa­me­di, Ste­phens se me­su­re­ra à la ga­gnante de l’af­fron­te­ment entre l’Ukrai­nienne Eli­na Svi­to­li­na, 5e tête de sé­rie, et la Belge Elise Mer­tens, clas­sée 14e.

Troi­sième tête de sé­rie, Ste­phens n’a en­core concé­dé au­cune manche de­puis le dé­but du tour­noi et n’a pas­sé que six heures 24 mi­nutes sur le court cette se­maine. Ce­la in­clut les 2h25 en double en com­pa­gnie de la Mont­réa­laise Eu­ge­nie Bou­chard.

Les deux bonnes amies doivent d’ailleurs prendre part aux quarts de fi­nale du double plus tard ven­dre­di contre la Taï­wa­naise La­ti­sha Chan et la Russe Eka­te­ri­na Ma­ka­ro­va. ■

Ash­leigh Bar­ty

Sloane Ste­phens

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.