Bien­tôt une nou­velle vie pour l’église d’Athol­ville

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Jean-Fran­çois Bois­vert res­ti­gouche@aca­die­nou­velle.com

Inu­ti­li­sée de­puis l’an der­nier, l’église d’Athol­ville a ré­cem­ment été mise sur le mar­ché par le Dio­cèse de Ba­thurst. Et contrai­re­ment à plu­sieurs autres bâ­ti­ments du genre, elle pour­rait ne pas y res­ter très long­temps.

La de­mande de mettre en vente l’église ne vient pas tou­te­fois du dio­cèse, mais bien des pa­rois­siens qui trou­vaient que ce lieu de culte n’était pas adé­quat.

Se­lon le dio­cèse, l’église d’Athol­ville a en ef­fet été pro­blé­ma­tique de­puis les pre­miers jours de sa concep­tion. C’est que le mo­dèle choi­si ne convient pas du tout au cli­mat ca­na­dien.

«C’est un cu­ré à l’époque qui avait vi­si­té une église au Texas et l’avait trou­vée ex­tra­or­di­naire, au point d’en rap­por­ter les plans ici. C’est vrai qu’elle est belle et pra­tique, mais ce qui n’a pas été pris en consi­dé­ra­tion par contre, c’est la tem­pé­ra­ture. L’église n’est pas iso­lée au­tant qu’elle le de­vrait. Elle est très dif­fi­cile à chauf­fer l’hi­ver», ex­plique l’évêque du Dio­cèse de Ba­thurst, Mgr Da­niel Jo­doin.

Se­lon lui, les pa­rois­siens ont pen­sé à de nom­breuses so­lu­tions pour conser­ver leur église, avec des ré­sul­tats mi­ti­gés. Après une an­née d’in­uti­li­sa­tion et le risque de voir le bâ­ti­ment se dé­gra­der, ils ont dé­ter­mi­né que la meilleure op­tion était de la mettre en vente.

La spé­ci­fi­ci­té de l’ar­chi­tec­ture du bâ­ti­ment – soit le fait qu’il ne res­semble pas à une église conven­tion­nelle – pour­rait jouer en sa fa­veur et contri­buer à une vente plus ra­pide croit l’évêque.

«C’est plus fa­cile à re­con­ver­tir en quelque chose d’autre que si l’on a un bâ­ti­ment en brique avec des pi­gnons», dit-il, pre­nant tou­te­fois soin de pré­ci­ser que l’édi­fice n’a tou­jours pas été ven­du.

«Nous avons deux offres sé­rieuses sur la table jus­qu’à pré­sent et nous sommes en train de les étu­dier. Nous de­vrions être en me­sure de prendre une dé­ci­sion le mois pro­chain», ajoute-t-il.

Avant de mettre le bâ­ti­ment sur le mar­ché, Mgr Jo­doin af­firme avoir eu des dis­cus­sions in­for­melles avec la mu­ni­ci­pa­li­té d’Athol­ville afin de voir si celle-ci avait un in­té­rêt à faire l’ac­qui­si­tion de l’église. Mais voi­là, avec les écoles Ver­sant Nord et Mgr Me­lan­son qui ont fer­mé leurs portes en juin, la mu­ni­ci­pa­li­té a dé­jà son lot de bâ­ti­ments vides sur son ter­ri­toire et ne dé­sire pas ajou­ter un far­deau sup­plé­men­taire sur les épaules des contri­buables.

«Et ce n’est pas parce que le bâ­ti­ment n’est pas bien si­tué, il est en plein coeur de la mu­ni­ci­pa­li­té. On ne pou­vait tout sim­ple­ment pas nous per­mettre de le prendre», ex­prime le maire d’Athol­ville, Mi­chel Sou­cy, qui ne voit pas cette vente d’un mau­vais oeil.

«Tant qu’à avoir un bâ­ti­ment vide, on aime aus­si bien qu’il ait une se­conde vie. Et si ça de­vient autre chose qu’un lieu de culte, ça si­gni­fie éga­le­ment un re­ve­nu fon­cier sup­plé­men­taire pour la mu­ni­ci­pa­li­té, alors c’est in­té­res­sant pour nous», ajoute-t-il.

Pour ce qui est des pa­rois­siens, le dio­cèse se pen­che­ra sur les dif­fé­rentes op­tions dis­po­nibles pour main­te­nir le ser­vice.

«Cer­tains ont dé­jà op­té pour les églises voi­sines de Camp­bell­ton et de Val-d’Amour. On va voir éga­le­ment s’il y a pos­si­bi­li­té de se ras­sem­bler ailleurs dans le vil­lage même pour leur per­mettre de cé­lé­brer leur foi», sou­ligne pour sa part Mgr Jo­doin. ■

L’église d’Athol­ville ne convient pas au cli­mat ca­na­dien. - Aca­die Nou­velle: Jean-Fran­çois Bois­vert

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.