Man­ger frais Cha­leur connaît un grand suc­cès

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Idris­sa.dia­kite@aca­die­nou­velle.com

Il y a six mois, le Ré­seau d’in­clu­sion com­mu­nau­taire Cha­leur lan­çait le pro­gramme Man­ger frais Cha­leur. De­puis, l’ini­tia­tive connaît un suc­cès avec plus de 500 membres et 45 000 livres de fruits et lé­gumes dis­tri­buées dans les dif­fé­rentes com­mu­nau­tés de la ré­gion Cha­leur.

Ju­lie Syn­nott, co­or­don­na­trice du Ré­seau d’in­clu­sion com­mu­nau­taire Cha­leur, men­tionne que le suc­cès dé­passe les at­tentes.

«On ne s’at­ten­dait pas à ça, et ce, après six mois du lan­ce­ment du pro­gramme. On a plus de 500 membres et si on a une moyenne de trois per­sonnes par fa­mille ce­la fait 1500 per­sonnes qui bé­né­fi­cient du pro­gramme. Au cours des six mois, on a dis­tri­bué 2000 sacs de fruits et lé­gumes frais.»

En payant des frais d’ins­crip­tion de 5$, les membres peuvent se rendre une fois par mois à un point de dis­tri­bu­tion pour ache­ter un sac au coût de 15$. Une fa­mille ne peut re­ce­voir que deux sacs par mois. Le but étant de réunir de nom­breux ache­teurs pour ob­te­nir de meilleurs prix. Le fait d’ache­ter di­rec­te­ment au­près du dis­tri­bu­teur per­met d’avoir des prix avan­ta­geux.

«On es­time qu’un sac de 15$ a une va­leur réelle de 30$. L’ob­jec­tif pour la pre­mière an­née était d’avoir 400 membres», fait re­mar­quer Ju­lie Syn­nott.

Se­lon Mme Syn­nott, Man­ger frais Cha­leur peut comp­ter sur une cen­taine de bé­né­voles ain­si que sur des res­pon­sables de dif­fé­rentes écoles de la ré­gion Cha­leur.

«C’est la com­mu­nau­té qui est à la base du suc­cès du pro­gramme. On a éga­le­ment un par­te­na­riat avec la Co­opé­ra­tive trans­port Cha­leur pour la li­vrai­son des sacs aux per­sonnes à be­soins spé­ciaux ou qui n’ont pas de voi­tures, pour deux dol­lars sup­plé­men­taires.»

Les consom­ma­teurs peuvent comp­ter sur une dou­zaine de centres de dis­tri­bu­tion dans la ré­gion, dont la Barque à Poin­teVerte, le Centre des jeunes à Ba­thurst et l’école Fran­çois-Xa­vier-Daigle d’Al­lard­ville.

PAR­TE­NA­RIAT RE­CHER­CHÉ

C’est un dis­tri­bu­teur de la ré­gion de Fre­de­ric­ton qui four­nit les membres du pro­gramme Man­ger frais Cha­leur. Mme Syn­nott confie qu’elle ai­me­rait trou­ver des fer­miers de la ré­gion Cha­leur qui se­raient en me­sure d’of­frir cer­tains pro­duits à l’an­née.

«On a eu des dis­cus­sions avec quelques pro­duc­teurs de la ré­gion, mais ils ne peuvent pas nous four­nir des pro­duits frais à l’an­née. Dans la me­sure du pos­sible, si on a un pro­duc­teur de la ré­gion qui peut nous of­frir des pro­duits à l’an­née, on irait plus lo­cal.»

Ce pro­jet est un par­te­na­riat entre le Ré­seau d’in­clu­sion com­mu­nau­taire Cha­leur et le ser­vice du mieux-être Cha­leur. L’ini­tia­tive a dé­jà fait ses preuves dans d’autres ré­gions de la pro­vince, dont la Pé­nin­sule aca­dienne, Fre­de­ric­ton et Mi­ra­mi­chi. ■

Le pro­gramme Man­ger frais Cha­leur connaît beau­coup de suc­cès. - Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.