Dis­si­mu­la­tion d’agres­sions sexuelles: l’ar­che­vêque de Wa­shing­ton dé­mis­sionne

Acadie Nouvelle - - MONDE -

Le pape Fran­çois a ac­cep­té ven­dre­di la dé­mis­sion du car­di­nal Do­nald Wuerl, l’ar­che­vêque de Wa­shing­ton qui avait es­sen­tiel­le­ment per­du la confiance des fi­dèles après avoir été écla­bous­sé par deux scan­dales d’agres­sions sexuelles et de dis­si­mu­la­tion.

Mais dans une lettre pu­bliée par le bu­reau de Mgr Wuerl, le pape vante le tra­vail de son vieil ami et laisse en­tendre qu’on a in­jus­te­ment fait de lui un bouc émis­saire. Le pape écrit qu’il a com­mis des «er­reurs» lors de la ges­tion des dos­siers d’agres­sion sexuelle, mais nie qu’il ait ten­té de ca­mou­fler quoi que ce soit.

Le car­di­nal Wuerl de­vient le di­ri­geant le plus pro­émi­nent à être dé­trô­né par ce scan­dale qui n’en fi­nit plus d’ébran­ler l’Église ca­tho­lique. Son pré­dé­ces­seur à Wa­shing­ton, le car­di­nal Theo­dore McCar­rick, avait été contraint de dé­mis­sion­ner quand il a été al­lé­gué qu’il avait agres­sé sexuel­le­ment au moins deux mi­neurs et plu­sieurs sé­mi­na­ristes.

Un com­mu­ni­qué pu­blié par le Va­ti­can ven­dre­di an­nonce que le pape a ac­cep­té la dé­mis­sion du car­di­nal Wuerl, mais n’iden­ti­fie pas son rem­pla­çant. La lettre dif­fu­sée par le bu­reau de Mgr Wuerl ré­vèle que le pape lui a de­man­dé de res­ter en poste de ma­nière in­té­ri­maire, en at­ten­dant la no­mi­na­tion de son suc­ces­seur.

La dé­mis­sion de Mgr Wuerl, qui au­ra 78 ans dans quelques se­maines, sur­vient au terme de plu­sieurs mois pen­dant les­quels il a mi­ni­mi­sé l’am­pleur du scan­dale et mis en lu­mière sa propre per­for­mance, avant de fi­na­le­ment conclure qu’il ne pou­vait plus di­ri­ger le dio­cèse.

Mgr Wuerl n’a ja­mais été ac­cu­sé d’un crime, mais il a été sé­rieu­se­ment mis à mal par le rap­port pu­blié en août par un grand ju­ry de la Penn­syl­va­nie. Le do­cu­ment le nomme à de mul­tiples re­prises et lui re­proche d’avoir dé­pla­cé des prêtres pé­do­philes de pa­roisse en pa­roisse, no­tam­ment pen­dant qu’il était évêque de Pitts­burgh entre 1998 et 2006.

Mgr Wuerl s’est éga­le­ment heur­té à un mur de scep­ti­cisme quand il a as­su­ré n’avoir rien su des agis­se­ments de Mgr McCar­rick pen­dant toutes ces an­nées. ■

Le pape Fran­çois es­time que son ami Do­nald Wuerl a été in­jus­te­ment le bouc émis­saire dans un scan­dale de pé­do­phi­lie au sein du cler­gé ca­tho­lique. - Ar­chives

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.