L’émer­gence de Fran­cis Lec­lerc de­vant le fi­let des Wild­cats de Monc­ton

Acadie Nouvelle - - SPORTS - Sté­phane Pa­quette ste­phane.pa­quette@aca­die­nou­velle.com @ste­phan­pa­quette

Quand Mark Gra­met­bauer a pra­ti­que­ment éli­mi­né l’Océa­nic de Ri­mous­ki à lui seul lors du pre­mier tour éli­mi­na­toire du prin­temps der­nier, Fran­cis Lec­lerc n’était ab­so­lu­ment pas sur le ra­dar des Wild­cats de Monc­ton. Mais quand le gar­dien âgé de 20 ans est pas­sé sous le bis­tou­ri pour ré­gler des pro­blèmes aux hanches, la di­rec­tion de l’équipe est pas­sée à l’ac­tion.

Lec­lerc était peut-être une po­lice d’as­su­rance au dé­but du camp d’en­traî­ne­ment, mais le gar­dien qui a été ac­quis du Drak­kar de Baie-Comeau a ra­pi­de­ment convain­cu tout le monde qu’il était l’homme de la si­tua­tion pour la sai­son 2018-2019.

Le Néo-Écos­sais s’est donc re­trou­vé avec le Ti­tan d’Aca­die-Ba­thurst et le Qué­bé­cois est de­ve­nu le gar­dien nu­mé­ro un à Monc­ton.

Fran­cis Lec­lerc se dit par­fai­te­ment heu­reux dans son nou­vel en­vi­ron­ne­ment.

«C’est vrai­ment une or­ga­ni­sa­tion de pre­mière classe. Je me sens bien ici. Je me sens chez moi. Je me suis sen­ti ac­cueilli par tout le monde dès le pre­mier jour du camp d’en­traî­ne­ment», af­firme-t-il.

Même si ce n’est pas fa­cile de prendre un nou­veau dé­part à l’âge de 20 ans, le por­tier de 6 pieds 1 pouce et de 195 livres n’a eu au­cun pro­blème à re­mettre le comp­teur à zé­ro en Aca­die.

«Dans la vie, je suis pas mal bon pour m’adap­ter à des nou­velles si­tua­tions. Je me suis fait ra­pi­de­ment des nou­veaux amis. Je n’ai eu au­cun pro­blème à m’ajus­ter.»

Sur la glace, Lec­lerc veut connaître une grosse sai­son.

«C’est cer­tain que je veux être un gar­dien do­mi­nant cette sai­son, un gar­dien qui donne une chance à son équipe de ga­gner toutes les par­ties. Je veux ga­gner et je veux avoir du fun ici», ra­conte l’ath­lète ori­gi­naire de Châ­teau­guay, au Qué­bec.

Même s’il s’est re­trou­vé dans une si­tua­tion étrange au camp d’en­traî­ne­ment, Lec­lerc n’a ja­mais per­du de vue son but ul­time.

«Je ne pen­sais pas à ça. Je me suis dit que j’ar­ri­ve­rais au camp prêt et que j’al­lais faire ce que j’avais à faire. C’est tout. C’était à la di­rec­tion de l’équipe de prendre une dé­ci­sion.»

Le por­tier dit beau­coup ai­mer ce qu’il voit au­tour de lui de­puis son ar­ri­vée à Monc­ton.

«Il y a énor­mé­ment de ta­lent dans cette équipe. On a eu quelques ren­contres pour so­li­di­fier notre dé­fen­sive et je pense qu’on a vu le ré­sul­tat au cours des der­nières par­ties. Ce sont vrai­ment les pe­tits dé­tails qui font la dif­fé­rence, comme sor­tir la ron­delle ra­pi­de­ment de la zone et évi­ter de créer des re­vi­re­ments», in­dique ce­lui qui pour­suit ses études en ad­mi­nis­tra­tion à l’Uni­ver­si­té de Monc­ton.

Et quand il re­garde plus loin en avant, le por­tier qué­bé­cois pense tou­jours au ho­ckey pro­fes­sion­nel.

«Si je connais une bonne an­née, un gar­dien de 20 ans peut cer­tai­ne­ment avoir un es­sai dans la Ligue de ho­ckey de la Côte Est ou dans Ligue amé­ri­caine de ho­ckey. Je vais tout faire pour avoir cet es­sai, si­non, je vais m’en­li­gner vers les études uni­ver­si­taires.»

L’en­traî­neur-chef Dar­ren Rumble es­time que Lec­lerc est dé­jà un de ses joueurs clés.

«On ne sa­vait pas ce qui al­lait ar­ri­ver avec Mark (Gra­met­bauer). On de­vait donc agir et c’est pour­quoi nous avons été le cher­cher», men­tionne-t-il.

«Mark est un des meilleurs gars que je n’ai ja­mais di­ri­gé, mais on de­vait prendre la meilleure dé­ci­sion pour l’équipe. C’est dom­mage pour lui, mais je suis content qu’il ait trou­vé une place pour jouer.»

Les qua­li­tés hu­maines de Fran­cis Lec­lerc font dé­jà une grosse dif­fé­rence dans le ves­tiaire, af­firme le pi­lote des Wild­cats.

«C’est un bon gars dans la chambre, il contrôle bien la ron­delle au­tour de son fi­let et c’est tout un gar­dien de but. Il va aus­si être un ex­cellent men­tor pour Charles-An­toine (La­val­lée) cette sai­son», men­tionne Rumble.

«Quand je jouais, c’est en re­gar­dant les gars plus vieux que j’ai ap­pris le plus. Fran­cis est jus­te­ment ex­cellent dans les as­pects que Charles-An­toine doit amé­lio­rer. Ça fe­ra un très bon duo.»

En cinq ren­contres cette sai­son, Lec­lerc af­fiche un ren­de­ment de 4-1, une moyenne de 1,98 (la troi­sième meilleure de la LHJMQ) et une ef­fi­ca­ci­té de ,934. ■

Fran­cis Lec­lerc - Aca­die Nou­velle: Sté­phane Pa­quette

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.