Brian Gal­lant res­te­ra dé­pu­té même s’il dé­cide de quit­ter la chef­fe­rie du Par­ti li­bé­ral

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Pas­cal Raiche-Nogue pas­cal.raiche-nogue@aca­die­nou­velle.com

Brian Gal­lant n’a pas en­core dé­ci­dé s’il de­meu­re­ra à la tête du Par­ti li­bé­ral, une se­maine après le ren­ver­se­ment de son gou­ver­ne­ment. Une chose est ce­pen­dant claire dans son es­prit: il de­meu­re­ra dé­pu­té même s’il re­nonce à la chef­fe­rie.

En en­tre­vue té­lé­pho­nique avec l’Acadie Nou­velle, jeu­di après-mi­di – quelques heures à peine avant l’as­ser­men­ta­tion de Blaine Higgs à titre de pre­mier mi­nistre – Brian Gal­lant a af­fir­mé que lui et sa conjointe sont tou­jours en ré­flexion.

«Je n’ai pas en­core pris de dé­ci­sion avec Ka­rine. Je peux vous dire que je ne veux cer­tai­ne­ment pas prendre trop de temps, parce que je com­prends que peu im­porte la dé­ci­sion, le mou­ve­ment po­li­tique qui est le Par­ti li­bé­ral mé­rite de le sa­voir bien­tôt.»

Il veut no­tam­ment dé­ter­mi­ner ce qui est le mieux pour la pro­vince, pour sa fa­mille et pour le Par­ti li­bé­ral, ex­plique-t-il. On peut s’at­tendre à une dé­ci­sion plus tôt que tard, se­lon lui.

«On jase en pro­fon­deur pour en ar­ri­ver à une conclu­sion très bien­tôt. Alors, comme on di­rait, je ne veux pas niai­ser avec ça.»

Il ajoute qu’il pense pou­voir an­non­cer ses in­ten­tions avant la pré­sen­ta­tion du dis­cours du Trône des pro­gres­sistes-conser­vau­teurs, pré­vue vers le 20 no­vembre.

Lorsque l’on de­mande à Brian Gal­lant s’il ré­flé­chit seule­ment à son ave­nir comme chef, ou s’il pense aus­si à son ave­nir comme dé­pu­té, il met de cô­té la langue de bois et met cartes sur table.

«Théo­ri­que­ment, (je pense à) tout ça. Mais évi­dem­ment, je peux vous dire que je veux ser­vir comme dé­pu­té de Baie-de-She­diacDieppe. À au­cun mo­ment ce­la n’a été une pos­si­bi­li­té pour moi de dé­mis­sion­ner de ce poste. J’ai fait un en­ga­ge­ment de les re­pré­sen­ter et je veux faire ça.»

Mais est-il prêt à s’en­ga­ger à de­meu­rer dé­pu­té jus­qu’aux pro­chaines élec­tions, ad­ve­nant sa dé­mis­sion du poste de chef du Par­ti li­bé­ral? Brian Gal­lant ne sou­haite pas trop s’aven­tu­rer dans di­vers scé­na­rios hy­po­thé­tiques.

«Je peux vous dire que je veux res­ter dé­pu­té de Baie-de-She­diac-Dieppe pour as­sez de temps. Je com­prends aus­si la si­tua­tion avec les votes (à l’As­sem­blée, où au­cun par­ti ne dé­tient une ma­jo­ri­té de sièges: NDLR), que c’est im­por­tant de res­ter le plus long­temps pos­sible. Alors en ce mo­ment, je n’ai au­cun plan de par­tir.»

Il n’a pas non plus l’in­ten­tion de se pré­sen­ter comme can­di­dat lors des pro­chaines élec­tions fé­dé­rales, pré­vues l’au­tomne pro­chain. Il veut par­ti­ci­per à la vie dé­mo­cra­tique du Nou­veau-Bruns­wick, mais à titre de dé­pu­té pro­vin­cial ou de chef des li­bé­raux pro­vin­ciaux.

«Non. Je veux en­core contri­buer. Comme j’ai men­tion­né, c’est pour cette rai­son que j’ai­me­rais être le dé­pu­té de Baie-de-She­diacDieppe peu im­porte la dé­ci­sion pour la chef­fe­rie. Et à l’in­té­rieur du cau­cus li­bé­ral, je pense que je peux ame­ner beau­coup comme chef ou juste comme dé­pu­té pour ai­der les nou­veaux, pour ai­der à na­vi­guer la si­tua­tion mi­no­ri­taire.»

Si ja­mais il dé­cide de je­ter l’éponge comme chef, ce ne se­ra pas pour sau­ter dans une autre arène po­li­tique, dit-il, en ré­pé­tant qu’il n’a pas en­core pris de dé­ci­sion quant à son ave­nir à la tête du Par­ti li­bé­ral.

«Je se­rai peut-être chef jus­qu’à la pro­chaine élec­tion. Si ja­mais je prends la dé­ci­sion de ne pas être le chef pen­dant la pro­chaine élec­tion, c’est parce que je veux prendre un peu de re­cul de la po­li­tique, pas pour (me pré­sen­ter à) l’élec­tion fé­dé­rale.» ■

- Ar­chives

Brian Gal­lant et son cau­cus de­vant l’As­sem­blée lé­gis­la­tive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.