UNE BROCHE DANS SON PAIN TRAN­CHÉ!

Acadie Nouvelle - - LA UNE - Guillaume Cyr guillaume.cyr@aca­die­nou­velle.com

Ce n’est pas un ré­flexe na­tu­rel de re­gar­der notre tranche de pain avant d’en prendre une bou­chée. Pour­tant, Anne-Re­née Thé­riault le fe­ra pro­ba­ble­ment do­ré­na­vant. Elle a eu toute une frousse jeu­di soir après avoir trou­vé une broche dans sa tranche de pain Villag­gio Clas­si­co.

Dès qu’elle a com­men­cé à mas­ti­quer, elle a com­pris que quelque chose clo­chait.

«Je l’ai pris, j’ai beur­ré la tranche et je me suis cou­pé avec la broche sur la langue. Le pain n’a été en contact avec ab­so­lu­ment rien avant, je n’ai même pas de bro­cheuse à la mai­son! J’étais vrai­ment sur­prise, je ne m’at­ten­dais pas du tout à ça.»

Elle s’en tire avec une bles­sure mi­neure à la langue, mais l’in­ci­dent au­rait pu être plus grave. «Un en­fant au­rait pu su­bir des bles­sures beau­coup plus sé­rieuses.»

Mme Thé­riault a ré­agi promp­te­ment en ap­pe­lant le 911, avant de se di­ri­ger vers l’hô­pi­tal pour su­bir des tests de dé­pis­tage de l’hé­pa­tite A, B et même du si­da. Même une bles­sure bé­nigne pré­sente un risque lors­qu’on se coupe avec un mor­ceau de mé­tal dont la pro­ve­nance est in­con­nue.

«Mon gars m’a tout de suite dit de me rendre à l’hô­pi­tal», ex­plique-t-elle.

Des tests ont été ef­fec­tués. Elle a re­çu un vac­cin pour le té­ta­nos.

«Je vais avoir les ré­sul­tats dans un mois [pour l’hé­pa­tite et le si­da] et ça me fait pa­ni­quer énor­mé­ment. Je ne sais pas d’où pro­vient le bout de mé­tal.»

«Je veux que les gens com­prennent que mon but ici n’est pas de faire mal pa­raître ou de faire tom­ber la com­pa­gnie, mais il faut dire que je ne m’at­ten­dais vrai­ment pas à ça. Ça peut ar­ri­ver à n’im­porte qui. Je veux conscien­ti­ser les gens», ex­plique la ré­si­dente de Ca­ra­quet.

Anne-Re­née Thé­riault a pu­blié l’in­ci­dent sur les ré­seaux so­ciaux avec une image de la broche en ques­tion. Ven­dre­di après-mi­di, l’image a été par­ta­gée une cen­taine de fois com­bi­née avec de mul­tiples ré­ac­tions. Elle ex­plique «que ce n’est pas son genre de faire ce type de pu­bli­ca­tion sur Fa­ce­book, mais que ce cas est ex­cep­tion­nel.»

EN­QUÊTE ET DÉ­DOM­MA­GE­MENT

L’Aca­die Nou­velle a contac­té la com­pa­gnie Villag­gio afin de faire le point sur la si­tua­tion. Les res­pon­sables nous ont af­fir­mé qu’ils pre­naient l’af­faire très au sé­rieux. La com­pa­gnie est en­trée en contact avec Mme Thé­riault dès ven­dre­di après­mi­di.

«La broche se­ra ré­cu­pé­rée et nous al­lons of­frir un dé­dom­ma­ge­ment à la dame», a in­di­qué un porte-pa­role.

Villag­gio n’est pas en me­sure d’ex­pli­quer ce qui a cau­sé cet in­ci­dent, mais in­dique qu’une en­quête se­ra ins­ti­tuée.

Mme Thé­riault men­tionne qu’elle re­ce­vra ef­fec­ti­ve­ment un dé­dom­ma­ge­ment, mais elle ne sait pas en­core en quoi ce­la va consis­ter. La com­pa­gnie a éga­le­ment de­man­dé de re­ce­voir les ré­sul­tats mé­di­caux de la femme à la suite des tests d’hé­pa­tite A, B et du si­da. ■

- Gra­cieu­se­té: Anne-Re­née Thé­riault

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.