Lé­ger re­bond du marché de l’em­ploi en no­vembre

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS - Pas­[email protected]­die­nou­velle.com @rai­che­nogue

Le marché de l’em­ploi néo-bruns­wi­ckois a re­pris du mieux en no­vembre, et ce, mal­gré les ap­pa­rences. C’est ce que ré­vèlent des don­nées pu­bliées ven­dre­di par Sta­tis­tique Ca­na­da.

D’après l’agence fé­dé­rale, le taux de chô­mage a aug­men­té de 0,7 point de pour­cen­tage d’oc­tobre à no­vembre pour at­teindre 7,9%.

Il s’agit du troi­sième plus haut taux par­mi les pro­vinces ca­na­diennes, après Terre-Neuve-et-La­bra­dor (à 12,2%) et l’Île-du-Prince-Édouard (8,5%).

Cet in­di­ca­teur ne ra­conte ce­pen­dant qu’une par­tie de l’his­toire, puisque le nombre net d’em­plois a aug­men­té de 1700 au Nou­veau-Bruns­wick au cours de cette pé­riode. Cette hausse est en­tiè­re­ment at­tri­buable aux em­plois à temps plein (+2300). Elle a été tem­pé­rée par la perte de 700 em­plois à temps par­tiel.

Mais com­ment ex­pli­quer alors que le taux de chô­mage a aug­men­té mal­gré cette pro­gres­sion du marché de l’em­ploi?

En gros, c’est que la po­pu­la­tion ac­tive – soit les gens qui ont un bou­lot ou qui s’en cherchent un – a aug­men­té en­core plus ra­pi­de­ment (+4600 per­sonnes) que l’em­ploi. La po­pu­la­tion to­tale a pour sa part connu une crois­sance mi­nime de 200 per­sonnes.

Ce­la veut dire – se­lon les es­ti­ma­tions de Sta­tis­tique Ca­na­da – que des mil­liers de Néo-Bruns­wi­ckois ont dé­ci­dé d’in­té­grer le marché du tra­vail ou d’y re­ve­nir pour une rai­son ou pour une autre.

UNE EM­BEL­LIE DE­PUIS NO­VEMBRE 2017

Lorsque l’on prend un peu de re­cul, on constate que le marché de l’em­ploi est un peu plus ro­buste qu’à pa­reille date l’an­née der­nière.

La po­pu­la­tion to­tale a aug­men­té de 2800 per­sonnes, tan­dis que la po­pu­la­tion ac­tive a connu un lé­ger re­cul de 700 per­sonnes. Le nombre d’em­plois à temps plein est res­té stable, tan­dis que le nombre d’em­plois à temps par­tiel a aug­men­té de 1500.

Il s’agit de signes en­cou­ra­geants. Tout ce­la a fait di­mi­nuer le taux de chô­mage de 0,6 point de pour­cen­tage auN.-B. de no­vembre 2017 à no­vembre 2018.

LE TAUX DE CHÔ­MAGE LE PLUS BAS DE­PUIS 1976 AU CA­NA­DA

À l’échelle na­tio­nale, le nombre d’em­plois a aug­men­té de 94 000 en no­vembre, con­tri­buant à faire di­mi­nuer le taux de chô­mage de deux dixièmes de point pour s’éta­blir à 5,6%.

Se­lon Sta­tis­tique Ca­na­da, il s’agit du taux le plus bas de­puis que des don­nées com­pa­rables sont dis­po­nibles, soit 1976. ■

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.