«Right» mal par­ti

Be­noît Du­guay Monc­ton

Acadie Nouvelle - - FORUM PUBLIC -

Le gou­ver­ne­ment Higgs a hé­ri­té du gou­ver­ne­ment Gal­lant d’un pro­jet dont il ne pour­rait se li­bé­rer sans af­fec­ter la ré­pu­ta­tion et l’in­té­gri­té de la pro­vince et du pays. Tout le monde sait que les Jeux de la Francophonie mon­diale, c’est comme les Olym­piques et les Jeux du Com­mon­wealth, ça ne se fait pas avec des pea­nuts. Pour­quoi tous les pays se battent-ils pour les ob­te­nir? Pour les re­tom­bées éco­no­miques et parce qu’ils consti­tuent un fac­teur iden­ti­taire, qui donne au pays le sens de l’excellence, de la réus­site et du suc­cès.

Ce­la dit, il faut sa­voir que la pro­po­si­tion qui a été sou­mise au point de dé­part vient du même groupe de per­sonnes qui nous avaient don­né, entre autres, le slo­gan «Right fier», les gar­de­ries bi­lingues et la pri­va­ti­sa­tion de l’ex­tra mu­ral. Pré­sen­ter un bud­get qui n’a rien à voir avec la réa­li­té re­lève de l’im­ma­tu­ri­té dont l’image risque de re­jaillir mi­sé­ra­ble­ment sur les fran­co­phones que nous sommes au Nou­veau-Bruns­wick, et pire en­core, sur nos ins­ti­tu­tions telles que la SNA, la SANB et la Fé­dé­ra­tion des jeunes fran­co­phones. J’étais de ceux qui se ré­jouis­saient d’ap­prendre que le Nou­veauB­runs­wick avait été choi­si au lieu de Sher­brooke pour la pré­sen­ta­tion des Jeux de la Francophonie de 2021. Mais au­jourd’hui, à la lu­mière du débat amor­cé sur le su­jet, la man­chette est dé­so­lante. Di­no­saure sor­ti de sa ta­nière pour dé­non­cer le désho­no­rable slo­gan «Right fier», je n’ose­rais pas avan­cer une so­lu­tion pour ré­gler le pro­blème et sau­ver ces Jeux, mais j’ose­rais sug­gé­rer hum­ble­ment «un peu plus de ma­tu­ri­té» dans l’or­ga­ni­sa­tion. Mer­ci, Louis Lé­ger et Do­mi­nique Le­Blanc, d’y je­ter un coup d’oeil pour qu’on prenne les me­sures qui s’im­posent au sein de l’or­ga­ni­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.