D’autres par­tis in­té­res­sés

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

Le Par­ti li­bé­ral et le Par­ti vert sont tous les deux ou­verts à l’idée de Cy­rille Si­mard mal­gré le stade très pré­li­mi­naire des dis­cus­sions.

«Nous sommes fa­vo­rables aux pro­po­si­tions du maire Si­mard et à n’im­porte quelle ini­tia­tive qui peut vrai­ment me­ner à une meilleure réa­li­sa­tion du bi­lin­guisme et de l’ap­pli­ca­tion de la Loi sur les langues of­fi­cielles», as­sure le dé­pu­té li­bé­ral Ro­bert McKee.

Le chef du Par­ti vert, Da­vid Coon, voit d’un bon oeil la pro­po­si­tion et l’ima­gine dé­jà d’une fa­çon plus concise.

«À la fin, le but d’une com­mis­sion comme ça, ça doit être de faire des re­com­man­da­tions pour aug­men­ter la pro­por­tion de gens au Nou­veauB­runs­wick qui parlent les deux langues of­fi­cielles», dit-il.

Le lea­der de l’Al­liance des gens, Kris Aus­tin, a quant à lui in­di­qué à CBC que le Nou­veau-Bruns­wick n’avait pas be­soin d’une com­mis­sion sur le bi­lin­guisme et l’édu­ca­tion. «Hon­nê­te­ment, je pense que toute cette af­faire de langue c’est beau­coup de pro­blèmes in­ven­tés qui n’existent pas», a-t-il dit.

Les propos de M. Aus­tin sont «sur­pre­nants», se­lon Cy­rille Si­mard, puisque que l’Al­liance «existe à bien des égards parce qu’il y a des dé­fis et des pro­blèmes à re­le­ver».

«C’est éton­nant de voir un chef de par­ti dire que la rai­son pour la­quelle son par­ti existe n’existe pas.» - MRC

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.