Les géants du nu­mé­rique doivent faire leur part, se­lon Ra­dio-Ca­na­da

Acadie Nouvelle - - ARTS ET SPECTACLES -

Les en­tre­prises nu­mé­riques ca­na­diennes et étran­gères doivent contri­buer à la créa­tion de la culture ca­na­dienne, comme le font dé­jà les en­tre­prises de ra­dio­dif­fu­sion tra­di­tion­nelle.

C’est ce que ré­clame CBC/Ra­dioCa­na­da dans un mé­moire re­mis au groupe d’ex­perts du gou­ver­ne­ment du Ca­na­da char­gé d’exa­mi­ner la Loi sur la ra­dio­dif­fu­sion, la Loi sur les té­lé­com­mu­ni­ca­tions et la Loi sur la ra­dio­com­mu­ni­ca­tion.

Ra­dio-Ca­na­da de­mande à Ot­ta­wa de s’as­su­rer que le dif­fu­seur pu­blic «de­meure fort pour sou­te­nir la culture et la dé­mo­cra­tie ca­na­diennes dans l’uni­vers nu­mé­rique».

Se­lon le dif­fu­seur, la do­mi­na­tion crois­sante des géants du nu­mé­rique me­nace d’étouf­fer l’ex­pres­sion des his­toires lo­cales, de même que l’in­for­ma­tion ca­na­dienne.

Ra­dio-Ca­na­da sou­haite no­tam­ment qu’on lui ga­ran­tisse un ni­veau de fi­nan­ce­ment «pré­vi­sible et à la hau­teur de son rôle qui consiste à sou­te­nir la culture et la dé­mo­cra­tie».

Le dif­fu­seur pu­blic note que la culture ca­na­dienne doit au­jourd’hui ri­va­li­ser avec la concur­rence pla­né­taire li­vrée par des grandes en­tre­prises comme Fa­ce­book, Ama­zon, Apple, Netflix, Google et YouTube.

«Ces en­tre­prises pro­fitent de l’ap­pé­tit de leur bas­sin mon­dial d’abon­nés pour inon­der des mar­chés comme le Ca­na­da de conte­nu in­té­res­sant, mais qui n’en de­meure pas moins étran­ger. Les ré­cits et les ex­pé­riences que nous par­ta­geons en tant que Ca­na­diens risquent d’être noyés dans cet océan, tan­dis que l’am­pleur de la concur­rence n’a de cesse de pous­ser les coûts de pro­duc­tion vers le haut», peut-on lire dans le mé­moire.

Ra­dio-Ca­na­da es­time que les ser­vices de mé­dias nu­mé­riques de­vraient être as­su­jet­tis à la Loi sur la ra­dio­dif­fu­sion et ain­si contri­buer à la pro­duc­tion de conte­nu ca­na­dien.

«Ce­la conso­li­de­rait l’aide à la créa­tion de culture ca­na­dienne et ga­ran­ti­rait des contri­bu­tions équi­tables de tous les joueurs qui pro­fitent ac­tuel­le­ment de la consom­ma­tion de conte­nu par les Ca­na­diens.»

Le dif­fu­seur note éga­le­ment que la pro­duc­tion de conte­nu ca­na­dien n’est qu’un pre­mier pas. Il faut éga­le­ment que les Ca­na­diens sachent que ce conte­nu existe. Il de­mande donc que l’on exige que les pla­te­formes en ligne et mo­biles fa­ci­litent la dé­cou­vra­bi­li­té du conte­nu ca­na­dien.

Le mé­moire in­dique par ailleurs que la dé­cou­vra­bi­li­té du conte­nu ca­na­dien de­vient en­core plus im­pé­ra­tive avec la gé­né­ra­li­sa­tion des ro­bots conver­sa­tion­nels comme Alexa d’Ama­zon et Google Home.

«En ef­fet, si les ro­bots ne sont pas te­nus d’of­frir des op­tions ca­na­diennes, il y a fort à craindre qu’ils ne pro­posent ja­mais de conte­nu ca­na­dien aux de­mandes vo­cales adres­sées par des uti­li­sa­teurs ca­na­diens et que les au­di­toires n’en­tendent ja­mais par­ler des conte­nus ca­na­diens de choix qui sont pour­tant ac­ces­sibles sur ces pla­te­formes», peut-on lire. ■

Se­lon Ra­dio-Ca­na­da, la do­mi­na­tion crois­sante des géants du nu­mé­rique me­nace d’étouf­fer l’ex­pres­sion des his­toires lo­cales, de même que l’in­for­ma­tion ca­na­dienne. - La Presse ca­na­dienne: Paul Chias­son

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.