L’es­sence de­meure sous les 105 cents le litre

Acadie Nouvelle - - ACTUALITÉS -

Pour une troi­sième se­maine consé­cu­tive, le prix de l’es­sence se si­tue sous les 105 cents le litre dans la pro­vince.

Jeu­di, la Com­mis­sion de l’éner­gie et des ser­vices pu­blics a dé­voi­lé les nou­veaux prix maxi­mums des pro­duits pé­tro­liers pour la se­maine. Le prix maxi­mum de l’es­sence or­di­naire libre-ser­vice avec frais de li­vrai­son a aug­men­té de 0,1 cent, at­tei­gnant 104,8 cents le litre.

Après avoir pas­sé une grande par­tie de l’an­née au-des­sus des 120 cents le litre, en 2018, le prix du litre de sans-plomb a chu­té lors des trois der­niers mois de l’an­née. Après avoir at­teint 132,6 cents le litre, à la mi-oc­tobre, il a bais­sé, se­maine après se­maine, jus­qu’au Nou­vel An.

Ain­si, com­pa­ra­ti­ve­ment à la se­maine du 11 oc­tobre, le pro­prié­taire d’un vé­hi­cule ayant un ré­ser­voir d’es­sence de 50 litres paie 13,90$ de moins pour faire le plein.

Le prix maxi­mum du car­bu­rant die­sel à ul­tra faible te­neur en soufre est par­ti à la hausse, jeu­di ma­tin. Il est pas­sé de 122,7 à 127,9 cents le litre, une aug­men­ta­tion de plus de 5 cents.

Il en va de même pour le prix maxi­mum du ma­zout, qui a grim­pé de 107,2 à

112,2 cents le litre, du­rant la nuit de mer­cre­di à jeu­di.

Le prix maxi­mum du pro­pane est quant à lui de­meu­ré stable cette se­maine, à 102,1 cents le litre. – JMD Un Néo-Bruns­wi­ckois qui au­rait lais­sé son chien mou­rir sans nour­ri­ture pen­dant plus de deux mois sou­lève l’in­di­gna­tion dans le sud du N.-B.

Kyle Sprin­ger a plai­dé cou­pable de cruau­té en­vers les ani­maux mar­di de­vant un tri­bu­nal pro­vin­cial à Wood­stock.

Le par­ti de l’Al­liance des gens a an­non­cé dans un com­mu­ni­qué, mer­cre­di, que le chien de M. Sprin­ger, Die­sel, avait été re­trou­vé mort par le pro­prié­taire du loyer de l’ac­cu­sé en 2015.

Su­san Hen­ley, une mi­li­tante des droits des ani­maux de Fre­de­ric­ton, ap­pelle à une ma­ni­fes­ta­tion de­vant le pa­lais de jus­tice lorsque Sprin­ger, âgé de 27 ans, re­ce­vra sa peine, le 9 avril.

Une pé­ti­tion en ligne ré­cla­mant «la peine maxi­male» à l’en­contre de Sprin­ger a re­cueilli plus de 47 000 si­gna­tures sur Change.org.

L’Al­liance des gens, qui oc­cupe trois sièges à l’As­sem­blée lé­gis­la­tive de la pro­vince, a dé­cla­ré que M. Sprin­ger pour­rait être condam­né à une peine pou­vant al­ler jus­qu’à 18 mois de pri­son et que le juge de­vrait en­voyer un mes­sage clair dans cette af­faire trou­blante.

«Lors de la dé­ter­mi­na­tion de la peine de M. Sprin­ger, le tri­bu­nal de­vrait clai­re­ment in­di­quer que la mal­trai­tance en­vers les ani­maux ne se­ra pas to­lé­rée. La pu­ni­tion pour ce genre de si­tua­tions odieuses doit avoir un ef­fet dis­sua­sif puis­sant », a dé­cla­ré dans un com­mu­ni­qué le lea­der de l’Al­liance des gens, Kris Aus­tin. – AN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.