Acadie Nouvelle

Étoiles dans la nuit

- Serge Comeau scomo@nbnet.nb.ca

Ah! les beaux ciels de printemps. Alors que la nature se réveille sur la Terre, le mouvement des astres et des nuages dans le ciel entre dans la danse. Pour apprécier le ballet printanier, il ne suffit pas de regarder l’agilité des pieds du chorégraph­e sur le sol, mais aussi de lever les yeux pour voir la grâce de ses bras et de ses mains au-dessus de nous.

La beauté du ciel! Celle qu’on peut admirer à travers la fenêtre ou en allant dehors. Mais aussi la splendeur des cieux immortalis­ée sur des pellicules ou peinte sur des toiles. Il est admirable le travail des créateurs qui réussissen­t à nous faire vivre un moment de ciel en installant un recoin du firmament dans nos têtes. Parmi ces artistes, il y a le grand Vincent Van Gogh.

J’ai toujours aimé les toiles de ce peintre hollandais. J’espère retourner un jour visiter le musée qui lui est consacré. Même sans aller aux Pays-Bas, il est possible de voir des oeuvres originales de ce peintre ailleurs dans le monde. Un de ses chefs d’oeuvre, La

nuit étoilée, se trouve au Musée des Arts Modernes (MOMA) à New York.

Cette toile a été peinte alors que l’artiste était interné en Provence. À l’hiver 1888, accablé d’une dépression profonde, Van Gogh est admis dans un hôpital psychiatri­que. Son seul contact avec l’extérieur devient la petite fenêtre de sa chambre. Avec le peu qu’il voit, il réussit à peindre des merveilles. Comme cette toile que les spécialist­es date de 1889, soit un an avant sa mort.

Un jour, Vincent écrit à son frère Théo qu’il a vu des étoiles ce matin-là. Elles étaient si grosses avant que le soleil les fasse disparaîtr­e. Il se demande pourquoi les étoiles sont inaccessib­les: seule la mort permet de les rejoindre.

Ce thème de la mort est symbolisé dans le tableau par les grands cèdres en avant-plan qui se retrouvent souvent à l’entrée des cimetières français. De sa fenêtre, il ne pouvait pas voir de village; il l’a inventé afin de mettre de la perspectiv­e dans son oeuvre.

Ce n’est pas la première fois que Van Gogh peint de tels ciels nocturnes. Au cours des années qui ont précédé la réalisatio­n de cette oeuvre emblématiq­ue, l’artiste avait peint des étoiles se mirant dans le Rhône ou encore comme luminaires des cafés parisiens.

Sur les toiles de Van Gogh, les ciels dominent. Souvent, il y a plus de ciel que de terre. Et dans ses ciels, beaucoup de lumière! Comment un homme, tourmenté comme lui, traversant des ténèbres opaques, a-t-il pu faire jaillir tant de lumière? Même ses ciels nocturnes resplendis­sent de clartés?

L’oeuvre de Van Gogh nous apprend que des êtres tourmentés peuvent irradier lumière et bonté. Il y a une étincelle de bonté en chacun qui ne demande qu’à s’enflammer.

Le philosophe Ricoeur a raison: «la bonté est plus profonde que le mal profond. Aussi radical que soit le mal, il n’est pas aussi profond que la bonté.»

Elle est si profonde que rien ne peut l’éliminer. Pas même l’obscurité d’un ciel de nuit.

Dans l’imaginaire chrétien, le ciel est chargé de significat­ions. Il est plus que la splendeur de l’azur. Il est aussi le lieu symbolique que Dieu habite. Avec ses anges et ses saints. Le ciel représente aussi l’avenir des croyants, le lieu vers lequel ils marchent. Il symbolise bien les «réalités d’en haut» (Col 3, 1). Ce mot désigne aussi les moments de pur bonheur: «le ciel sur la terre».

Le ciel a sa place dans la vie chrétienne. Sans amour du ciel, la vie devient un matérialis­me suffoquant. Sans amour de la terre, la religion dérive vers un fanatisme violent. Il faut savoir unir le ciel et la terre.

La vie chrétienne est comme les toiles de Van Gogh: il doit y avoir autant de ciel que de terre. Peut-être encore plus! Les ciels de Van Gogh viennent parfois se confondre avec la terre. Ils s’embrassent à l’infini pour nous inviter à faire de même. À tenir ensemble, harmonieus­ement, ciel et terre.

 ?? - Gracieuset­é ?? Un des chefs d’oeuvre de Vincent Van Gogh, La nuit étoilée, se trouve au Musée des Arts Modernes à New York.
- Gracieuset­é Un des chefs d’oeuvre de Vincent Van Gogh, La nuit étoilée, se trouve au Musée des Arts Modernes à New York.
 ?? - Archives ?? Vincent Van Gogh, autoportra­it
- Archives Vincent Van Gogh, autoportra­it
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada