FOOT­BALL SCO­LAIRE: 1re FI­NALE ACADIENNE

Acadie Nouvelle - - LA UNE - ro­bert.la­[email protected]­die­nou­velle.com @RobLa­gace

Pour la pre­mière fois de­puis la nais­sance de la Ligue de foot­ball des écoles se­con­daires du Nou­veau-Bruns­wick en 1961, deux for­ma­tions fran­co­phones fe­ront les frais d’une fi­nale du cir­cuit. Sa­me­di après-mi­di, sur le coup de 14h, les Cas­tors de l’école Sainte-Anne de Fredericto­n au­ront l’hon­neur (et le bon­heur) d’être les hôtes du duel ul­time de la di­vi­sion 2 au BMO Field. Et pour l’oc­ca­sion, ils ac­cueille­ront les Olym­piens de l’école L’Odys­sée de Monc­ton.

Les Cas­tors, qui ont ob­te­nu leur lais­sez­pas­ser pour la fi­nale en dé­fai­sant les co­riaces Tro­jans de Har­ri­son-Trimble par la marque de 20-7, le week-end der­nier, pour­ront donc comp­ter sur l’ap­pui in­con­di­tion­nel de leurs par­ti­sans.

Pour leur part, les Olym­piens ont mé­ri­té leur place en fi­nale après avoir eu rai­son des Saints de St. Ma­la­chy’s au compte de 20-6, sa­me­di der­nier.

Il s’agi­ra pour les deux équipes d’une deuxième confron­ta­tion en 2019. En oc­tobre, les Olym­piens avaient dé­fait les Cas­tors 28-14 à Fredericto­n dans un duel dont l’en­jeu était la coupe Évan­gé­line. Il s’agit de la seule dé­faite des Cas­tors en neuf par­ties jus­qu’ici, alors que les Olym­piens sont tou­jours in­vain­cus dans le même nombre de matchs.

L’un des en­traî­neurs-chefs des re­pré­sen­tants de Monc­ton, Jo­na­than Dio­da­ti, se mé­fie comme de la peste des Cas­tors.

«Je ne suis pas vrai­ment sur­pris qu’ils aient bat­tu les Tro­jans qui ont pour­tant eu la meilleure dé­fen­sive de la ligue cette sai­son. Mais je suis par contre sur­pris que le match n’ait pas été plus ser­ré que ça. C’est clair que les Cas­tors se sont amé­lio­rés de­puis notre pre­mier face à face. Mais je suis dans la ligue de­puis as­sez long­temps pour savoir qu’une équipe est tou­jours plus dif­fi­cile à vaincre lors d’une deuxième confron­ta­tion la même an­née», af­firme Dio­da­ti.

«Il fau­dra évi­ter de se pré­sen­ter à Fredericto­n avec la tête en­flée. Ce­ci dit, nous nous sommes éga­le­ment amé­lio­rés dans les der­nières se­maines», sou­ligne Dio­da­ti.

Dans l’autre camp, l’en­traî­neur-chef Steve Dris­delle sou­tient que les Olym­piens mé­ritent d’être consi­dé­rés comme les grands fa­vo­ris.

«Sur pa­pier, c’est évident qu’ils sont les fa­vo­ris. Après tout, ils n’ont pas per­du cette an­née. Mais ça reste du pa­pier. Sa­me­di, ce n’est pas un match de ma­thé­ma­tiques que nous al­lons dis­pu­ter», confie Dris­delle.

TEM­PÉ­RA­TURE FROIDE À PRÉ­VOIR

Une tem­pé­ra­ture de 0°C est an­non­cée pour sa­me­di à Fredericto­n. Si Dris­delle ad­met que le froid peut af­fec­ter un brin le match, il croit tou­te­fois que c’est quand même moins pire que le vent, la neige ou la pluie. Sauf que la tem­pête de neige an­non­cée ven­dre­di pour­rait bien lais­ser des traces sur le BMO Field.

«Nous avons deux ad­ver­saires pour sa­me­di, soit Dame Na­ture et les Olym­piens», in­dique Dris­delle en riant.

«Hon­nê­te­ment, c’est l’équipe qui va vou­loir le plus la vic­toire qui va l’em­por­ter. Oui les Olym­piens ont une bonne at­taque, une bonne dé­fen­sive et de bonnes uni­tés spé­ciales. Mais nous avons tout ça nous aus­si. Et puis nous trou­vons tou­jours une fa­çon de ga­gner», pour­suit le pi­lote des Cas­tors.

Et qu’en est-il de la dé­faite d’oc­tobre? Est-ce que ça pour­rait jouer dans la tête de ses joueurs?

«Je ne consi­dère pas que les Olym­piens nous ont bat­tus. Nous nous sommes bat­tus nous-mêmes», es­time Dris­delle.

«Nous leurs avons don­né deux tou­chés en rai­son d’er­reurs et nous au­rions pu nous-mêmes mar­qué trois tou­chés de plus si ça n’avait été d’autres er­reurs de notre part. Je pense que mes joueurs étaient un brin trop ex­ci­tés pour ce match-là. C’était quand même spé­cial d’ac­cueillir une équipe fran­co­phone avec la coupe Évan­gé­line comme en­jeu», dit-il.

Bien sûr, il y a à nou­veau de la ner­vo­si­té dans l’air cette se­maine à l’école Sain­teAnne. Elle est fa­cile à voir.

«Ça ne fait que par­ler de foot­ball ces jours-ci dans l’école. C’est sûr que mes joueurs ont des pa­pillons dans l’es­to­mac, mais c’est une bonne ner­vo­si­té. En fait, c’est une grande se­maine spor­tive pour notre école puisque les filles ont rem­por­té le week-end der­nier la ban­nière pro­vin­ciale A au soc­cer», joute Steve Dris­delle.

Le mot de la fin ap­par­tient à Jo­na­than Dio­da­ti, à qui nous avons de­man­dé ce qu’il pen­sait de la pré­sence des Cas­tors en fi­nale.

«C’est im­pres­sion­nant ce que les Cas­tors ont ac­com­pli en seule­ment deux ans. Leur pro­gres­sion a été spec­ta­cu­laire et je leur lève mon cha­peau», ré­vèle Dio­da­ti.

«Par contre, je ne leur don­ne­rai pas mon cha­peau pour au­tant», ajoute Dio­da­ti avec hu­mour. ■

Les Olym­piens et les Cas­tors lors de la Coupe Évan­gé­line, plus tôt cette sai­son. – Gracieuset­é: Cas­tors

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.