CH­LOÉ BREAULT... ET LA PLAGE DES MORONS

Acadie Nouvelle - - LA UNE - Syl­vie Mous­seau syl­vie.mous­seau@aca­die­nou­velle.com @Syl­vieMous­seau1

Avec son nou­vel al­bum au titre in­tri­gant, Ch­loé Breault nous in­vite à dé­cou­vrir son pe­tit coin de pa­ra­dis, la plage des morons. Des textes per­son­nels sur une mu­sique pop bien as­su­mée, groo­vy, flir­tant par­fois avec le rock, ce se­cond opus de l’au­teu­re­com­po­si­trice-in­ter­prète de Ber­trand ne manque sur­tout pas de cou­leurs et de tex­tures.

Éton­nam­ment, la plage des morons est un lieu im­por­tant dans la vie de Ch­loé Breault, évo­quant ain­si de beaux sou­ve­nirs de jeu­nesse.

«Ça me rap­pelle quand j’étais jeune. C’est quelque chose qui m’a sui­vi tout au long de ma vie», a confié la chan­teuse en en­tre­vue à deux jours du lan­ce­ment de son al­bum Plage des morons.

C’est dé­ci­dé­ment la se­maine Ch­loé Breault puis­qu’on a an­non­cé, mar­di, qu’elle se­ra la porte-pa­role d’Ac­cros de la chan­son. Et voi­ci qu’elle nous pré­sente son pre­mier al­bum com­plet, Plage des morons, qui sor­ti­ra ven­dre­di.

Si son EP Love pa­ru en 2017 était plu­tôt épu­ré, cette fois, elle nous ar­rive avec un disque qui brasse non seule­ment mu­si­ca­le­ment, mais aus­si à l’in­té­rieur, puisque les textes per­son­nels char­gés d’émo­tions abordent des su­jets par­fois sé­rieux, tels que la dé­pres­sion, les re­la­tions toxiques et l’en­fance. Dix chan­sons qui offrent un beau mé­lange de gra­vi­té, de mé­lo­dies joyeuses et dan­santes.

Trois an­nées se sont écou­lées de­puis la sor­tie de Love. L’au­teure-com­po­si­tri­cein­ter­prète qui a ac­quis de la ma­tu­ri­té se sent plus à l’aise dans son écri­ture. Elle ose al­ler en pro­fon­deur dans les su­jets qu’elle aborde.

Se­lon elle, les textes de Love étaient peut-être un peu plus en sur­face.

«Je me suis en­fer­mée dans ma chambre pen­dant un mois pour com­po­ser ces dix chan­sons-là. J’ai vrai­ment fait une ré­tros­pec­tion sur cer­taines choses qui se sont pas­sées dans ma vie et dans la vie de mes amis ou de ma fa­mille. C’est pour ça que je pense que c’est un al­bum un peu plus per­son­nel. Je suis plus ma­ture et je suis plus al­lée dans les su­jets qui me te­naient à coeur.»

DE NOU­VEAUX UNI­VERS

La réa­li­sa­tion a été confiée au bas­siste Be­noit Mo­rier qui joue plu­sieurs ins­tru­ments. Ch­loé Breault s’est en­tou­rée d’une pe­tite tri­bu de col­la­bo­ra­teurs. On re­trouve no­tam­ment les mu­si­ciens Matt Bou­dreau, Su­mi­ra Bo­thé, Émi­ly Ken­ne­dy, ain­si que Li­sa Le­Blanc, Alexandre Dé­si­lets et An­nick Bré­mault qui ont col­la­bo­ré à quelques chan­sons.

Cette nou­velle col­lec­tion com­prend aus­si une pre­mière chan­son en an­glais Pack it up qui se pré­sente un peu comme une pause dans cette ef­fer­ves­cence mu­si­cale. Ch­loé Breault qui a gran­di dans un mi­lieu fa­mi­lial à moi­tié an­glo­phone pré­cise que cette culture fait par­tie de sa vie et ce­la lui ar­rive de com­po­ser en an­glais de temps en temps. Toute simple, cette chan­son au style plus folk et épu­ré a été écrite pen­dant une tour­née en France alors qu’elle com­men­çait à s’en­nuyer de la mai­son.

«Ça me ra­mène aus­si aux sources mêmes de ma mu­sique. Avant mon EP, j’étais beau­coup plus folk et je trou­vais que c’était un beau clin d’oeil à ce que je fai­sais avant.»

En trois ans, bien des choses ont chan­gé. Di­plô­mée en mu­sique du Cé­gep de Drum­mond­ville, elle a le sen­ti­ment de pos­sé­der da­van­tage d’ou­tils pour com­po­ser, l’ame­nant ain­si à créer de ma­nière dif­fé­rente. Celle qui joue main­te­nant de la basse pour Matt Bou­dreau et le groupe Baie a com­po­sé plu­sieurs chan­sons à la basse et au syn­thé­ti­seur.

«Je vou­lais que l’al­bum groove un peu plus, avoir quelque chose de dif­fé­rent et avec le­quel je pou­vais vrai­ment m’amu­ser sur scène et que les mu­si­ciens peuvent aus­si s’amu­ser sur scène.»

Deux lan­ce­ments sont pré­vus. Le pre­mier qui se tien­dra le 16 oc­tobre à la Ca­serne à Dieppe se­ra un lan­ce­ment triple, puisque Matt Bou­dreau et Émi­lie Lan­dry, deux autres ar­tistes qui ont lan­cé des disques avec Le Gre­nier Mu­sique cette an­née, pré­sen­te­ront le fruit de leur tra­vail.

Pour sa part, Ch­loé Breault se­ra ac­com­pa­gnée des mu­si­ciens Matt Bou­dreau, Ch­ris Cor­mier et Mag­gie Sa­voie.

Le se­cond lan­ce­ment au­ra lieu au Centre cultu­rel de Ca­ra­quet, le 12 no­vembre et ce se­ra un plein spec­tacle. ■

«C’ est une pe­tite plage sau­vage dans le coin de Grande-Anse que moi et ma fa­mille avons baptisée quand on était plus jeune. De­puis que je suis toute pe­tite, mes pa­rents l’ap­pellent la plage des morons. Dans le fond, c’est nous les morons qui veulent avoir la paix. C’est un pe­tit coin de pa­ra­dis où nous al­lons re­laxer en fa­mille et avec les amis. Je trou­vais ça co­mique comme titre et ça flashe aus­si.»

Ch­loé Breault – Gra­cieu­se­té: An­nie-France Noël

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.