LE BILLET DE CALIN ROVINESCU, PRÉSIDENT ET CHEF DE LA DI­REC­TION D’AIR CANADA

Air Canada enRoute - - CONTENT -

Nous sommes con­tin­uelle­ment en quête de nou­velles des­ti­na­tions pour amener nos clients là où ils veu­lent aller, de la manière dont ils veu­lent s’y ren­dre.

AVANTAGE INCONNU, LES EMPLOYÉS D’UN TRANSPOR­teur aérien ne man­quent pas de su­jets de con­ver­sa­tion dans une ré­cep­tion. Les clients me sug­gèrent sou­vent de nou­velles li­aisons pour Air Canada. Pas éton­nant, car ils ap­pré­cient le choix que leur of­fre notre vaste réseau. Pour sat­is­faire à la de­mande, nous avons créé depuis 2013 pas moins de 125 li­aisons, surtout in­ter­na­tionales, ce qui fait de nous l’un des rares trans­porteurs mon­di­aux à re­lier six con­ti­nents.

Nous con­sacrons d’am­ples ressources à jauger de nou­velles li­aisons. À plus de 250 mil­lions le grosporteur de pointe, cha­cune d’elles sig­ni­fie un en­gage­ment en cap­i­tal élevé. Des mois durant, deux équipes (l’une pour les vols in­ter­na­tionaux, l’autre pour les vols in­térieurs) anal­y­sent des don­nées, éval­u­ent les lignes can­di­dates et cer­nent les meilleurs es­poirs de suc­cès.

Nous étu­dions les flux de trafic et les ten­dances af­faires et loisirs pour chiffrer le nom­bre de pas­sagers en­tre deux points. Ainsi, dans un pays faible­ment pe­u­plé comme le Canada, la clien­tèle de point à point peut être in­suff­isante pour jus­ti­fier de desservir la Chine ou le Japon. Nous soupesons les pos­si­bil­ités que des voyageurs hors fron­tières fassent une cor­re­spon­dance et aident à rem­plir nos avions. Un ho­raire har­mon­isé est cru­cial pour op­ti­miser les cor­re­spon­dances, surtout en­tre les vols in­ter­na­tionaux et les vols in­térieurs ou trans­frontal­iers. Avec les au­torités aéro­por­tu­aires, nous raf­fi­nons sans cesse nos pro­ces­sus pour fa­ciliter les cor­re­spon­dances à nos plaques tournantes.

Selon le type d’ap­pareil disponible et l’util­i­sa­tion prévue, nous es­ti­mons les pro­duits et les charges d’ex­ploita­tion pour cal­culer la rentabil­ité, puis ex­am­inons quelques li­aisons à fond. Comptent aussi la con­cur­rence actuelle et prob­a­ble, la santé des économies lo­cales, les re­la­tions com­mer­ciales, les as­pects ré­gle­men­taires et éta­tiques, le tourisme, et même les affinités cul­turelles, pour en­trevoir si une ligne fa­voris­erait les dé­place­ments de par­ents et amis.

Nous avons énor­mé­ment in­vesti dans les pro­duits et ser­vices les meilleurs de leur caté­gorie pour nos nou­velles li­aisons. Notre crois­sance mar­quée at­teste nos choix gag­nants ; la quasi-to­tal­ité des 25 dessertes lancées cet été est as­sez rentable. Certes, le suc­cès d’une li­ai­son dépend de nos clients, aussi, que vous voy­agiez sur une ligne nou­velle ou bien établie, Air Canada s’en­gage à un ser­vice clien­tèle supérieur sur toute la ligne. ♦

Newspapers in English

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.